Placements / Marchés Le remuant président américain a une fois encore réussi à mobiliser l’attention du monde financier en dévoilant les contours d’une réforme fiscale propre à doper les revenus des entreprises et de leurs actionnaires. Y aura-t-il là une forme d’ouverture destinée à convaincre les grandes multinationales de rapatrier leurs trésors de guerre logés dans des filiales étrangères pour les réinvestir dans l’économie locale ? Ce qui est sûr, c’est qu’une frange de gestionnaires parie sur une telle issue. Et cela s’est traduit cette semaine par une poursuite de la progression des valeurs cotées à Wall Street avec à la clé des indices de référence au plus haut de leur histoire. L’indice S&P 500 est ainsi au plus haut de l’année avec une progression de 10 %. Mais sur 5 ans il a plus que doublé, ce qui rappelle qu’en cas de déception à propos du plan fiscal, le risque est bien là d’une correction. Surtout si le plan devait achopper sur la neutralité budgétaire.

(...)