Placements / Marchés Le milliardaire américain a une nouvelle fois misé sur le cheval gagnant.

Semaine positive, en Europe comme aux Etats-Unis, un peu plus calme sur les marchés émergents… Partout, les opérateurs ont retrouvé un semblant de calme. D’une part, le soufflé nord-coréen est retombé, temporairement, et d’autre part, le soulagement est venu des dégâts bien moins lourds que prévu, causés par l’ouragan Irma qui est passé sur la Floride le week-end passé. C’est donc assez logiquement que les gestionnaires sont revenus vers les actifs cotés les plus déprimés en raison des craintes sur le niveau de la facture des indemnisations, et ont donc racheté les financières, assurances en tête. La mécanique financière qui anime les marchés s’est donc appliquée à fournir cette semaine les résultats attendus. Les gestionnaires qui avaient fait valser une partie de leurs portefeuilles vers des actifs de qualité et sans risque, ont fait machine arrière. Les obligations ont donc subi un large courant de ventes, ce qui a conduit à une légère remontée des taux d’intérêt à long terme. Les valeurs boursières défensives plébiscitées la semaine passée ont subi des dégagements sans panique, et les secteurs plus risqués ont bénéficié de ce retour de balancier.

Autos en vue

...