Placements / Marchés

Le directeur financier de Facebook David Wehner a fustigé, vendredi, après des résultats décevants du réseau social, la mise en place du règlement sur la protection des données dans l'Union européenne, responsable, selon lui, de la baisse du nombre d'utilisateurs quotidiens en Europe. 

A l'ouverture de la Bourse de New York jeudi, l'action Facebook avait perdu jusqu'à 19,6% de sa valeur. En Europe, Facebook a perdu environ un million d'utilisateurs mensuels actifs. Et le chiffre pour les utilisateurs quotidiens a encore augmenté. "Nous nous attendions à la chute. Et je dirais que l'impact n'est réellement dû qu'à la loi sur la protection des données personnelles dans l'Union européenne", a souligné M. Wehner.

Le deuxième trimestre était également le moment où Facebook a dû faire face au scandale Cambridge Analytica. Les données personnelles de 87 millions d'utilisateurs avaient été utilisées par cette société britannique à des fins politiques, notamment pour faire gagner le Brexit au Royaume-Uni et Donald Trump aux Etats-Unis. David Wehner estime toutefois que le scandale n'a pas affecté le nombre d'utilisateurs.

Après avoir perdu jusqu'à 19,6% en tout début de séance jeudi à la Bourse de New York, le titre de l'entreprise dévissait vers 13H50 GMT (15h50 en Belgique) de 18,34% à 177,61 dollars. A ce niveau, cela correspond à une perte de 115 milliards de dollars de capitalisation boursière.