Placements / Marchés

Snap, la maison-mère de la populaire messagerie mobile Snapchat, prévoit de lever environ 2,1 milliards de dollars à l'occasion de son entrée en Bourse, selon un document publié jeudi sur le site du gendarme boursier américain (SEC). 

Le groupe a fixé la fourchette de son prix d'entrée sur le New York Stock Exchange entre 14 et 16 dollars l'unité. Et il prévoit d'émettre 145 millions de nouvelles actions. Parallèlement, des actionnaires actuels du groupe vont céder pour au moins 55 millions de titres, à cette occasion. Au total, au moins 200 millions d'actions seront donc négociables en Bourse une fois l'introduction réalisée, et jusqu'à 230 millions en cas d'exercice d'options de surallocation.

Snap estime qu'au prix moyen de 15 dollars par titre, l'opération devrait lui rapporter, 2,1 milliards de dollars, voire 2,3 milliards si les options sont utilisées.

Aucune date n'a été fixée pour le moment.

Selon le Wall Street Journal, qui cite des proches du dossier, cette fourchette de prix valorise la société entre 19,5 et 22,2 milliards de dollars.

Les médias américains avaient, lors de l'annonce de l'opération début février, évoqué une valorisation comprise entre 20 et 25 milliards de dollars.

Les premiers pas de Snap sur le marché seront particulièrement suivis puisqu'ils pourraient servir à prendre la température et peut-être convaincre d'autres candidats potentiels pour Wall Street, comme Airbnb, Spotify ou Uber par exemple.

Ces start-up très en vue partagent en effet avec Snap des valorisations potentiellement très élevées, dans lesquelles certains observateurs dénoncent une nouvelle "bulle" du secteur technologique.

Fin 2016, l'application Snapchat revendiquait 158 millions d'utilisateurs quotidiens.

Le groupe a multiplié par sept son chiffre d'affaires en 2016, à 404 millions de dollars, mais a parallèlement enregistré une perte nette annuelle de 515 millions de dollars.