Placements / Marchés

La banque centrale américaine (Fed) a laissé mercredi les taux d'intérêt inchangés au cours de la dernière réunion monétaire présidée par Janet Yellen mais a signalé que l'inflation va remonter cette année. La Fed, qui avait relevé les taux d'un quart de point de pourcentage en décembre, les a laissés entre 1,25% et 1,50%, indique un communiqué du Comité monétaire. Changeant un peu de ton par rapport à son dernier rendez-vous, la Fed dit s'attendre à ce que l'inflation "remonte cette année pour se stabiliser à moyen terme autour de la cible de 2%".

Cet avertissement va renforcer le sentiment des marchés qu'une hausse des taux d'intérêt au jour le jour se prépare pour la prochaine réunion monétaire de mars, qui se fera sous la houlette de Jerome Powell, successeur de Janet Yellen.

Les acteurs financiers vont aussi se demander si la cadence de renchérissement du coût du crédit ne va pas s'accélérer avec quatre prochaines hausses pour 2018 au lieu des trois relèvements d'un quart de point de pourcentage prévus jusqu'ici.

La Fed a d'ailleurs remarqué que "les mesures de compensation de l'inflation basées sur le marché ont augmenté ces derniers mois" même si elles "restent basses". L'inflation mesurée par l'indice PCE en décembre était de 1,7% sur un an.

Le Comité monétaire (FOMC) note aussi que l'activité économique a progressé à "un rythme solide", et souligne les "robustes" gains d'emplois de même que les dépenses des ménages et investissements des entreprises.

Le communiqué ne mentionne pas explicitement l'impact du stimulus fiscal adopté par l'administration Trump ni l'optimisme des marchés boursiers qui ont affiché record sur record ces derniers mois.

Le vote s'est fait à l'unanimité lors de cette dernière réunion dirigée par Janet Yellen, 71 ans, qui se retire samedi après quatre ans à la tête de la puissante banque centrale.

Première femme à avoir jamais diriger la Réserve fédérale, la démocrate nommée par Barack Obama est remplacée par Jerome Powell, un avocat d'affaires et ancien banquier de 64 ans, choisi par Donald Trump. Celui-ci n'est pas inconnu des marchés financiers puisqu'il a été gouverneur de la Fed pendant cinq ans et a toujours suivi la politique monétaire prônée par Mme Yellen. Il sera officiellement intronisé lundi.