Placements / Marchés

La Belgique a finalement vendu 31,2 millions d'actions de BNP Paribas, à 65,10 euros l'action. La vente d'un quart de la participation de l'Etat dans la banque française a permis de rapporter 2,03 milliards d'euros. La vente des parts représente 2,5% du capital total de BNP Paribas, faisant passer la participation belge dans la banque de 10,3% à 7,8%.

Ce prix de 65,10 euros par action prend en réalité en compte le montant du dividende perçu par l'Etat belge au titre de l'année 2016, explique le cabinet du ministre des Finances. La transaction prévoit en effet que l'Etat belge touchera la totalité des dividendes sur la participation de 10,3%.

Hors prise en compte du dividende, la Belgique a reçu 62,4 euros par action, soit 2,7 euros de moins correspondant au montant du dividende brut, pour un total de 1,95 milliard d'euros.

Le cours de vente des actions BNP Paribas est 1,58% inférieur au cours de clôture de mercredi (66,15 euros). Cette différence s'explique par le ristourne prévue pour ce genre de transaction de grande ampleur. Selon le ministre des Finances, le placement des actions s'est effectué sans encombres et la demande a été importante, particulièrement des Etats-Unis.

"Un signal" pour Charles Michel

"La vente de 25% de la participation belge est un signal en termes de désendettement envers la Commission européenne", a déclaré Charles Michel. L'impact en termes de désendettement sera de 0,4 à 0,5%, a poursuivi M. Michel, reconnaissant qu'il ne s'agit "pas d'un impact gigantesque", mais toutefois important pour le signal qu'il représente.