Placements / Marchés

Wall Street a terminé en baisse mercredi, fragilisée par des tensions entre Washington et Moscou alors que les Etats-Unis menacent d'une action militaire en Syrie, un allié russe, après une attaque chimique présumée du régime de Damas. Selon les résultats définitifs à la clôture, son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, a lâché 0,90% à 24.189,45 points. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a perdu 0,36% à 7.069,03 points. L'indice élargi S&P 500 a abandonné 0,55% à 2.642,19 points.

"Le marché semble coincé dans un environnement de risque entre la Syrie, les droits de douane sino-américains et les enquêtes touchant Donald Trump. Toutes ces informations créent beaucoup d'anxiété", a remarqué Nate Thooft de Manulife AM.

La décision du républicain Paul Ryan, le troisième personnage le plus important de la politique américaine, de ne pas briguer de nouveau mandat, a également influencé les indices, selon Ken Berman de Gorilla Trade.

La publication du compte-rendu de la dernière réunion de la banque centrale américaine a également semblé peser, la Fed s'étant montrée plus optimiste sur une hausse de l'inflation vers la cible de 2%, ce qui pourrait l'encourager à augmenter ses taux à un rythme plus rapide qu'anticipé. De même que l'indice des prix à la consommation (CPI) qui s'est affiché en mars à 2,1% sur un an hors coûts de l'énergie et de l'alimentation.