Economie La compagnie irlandaise pourrait à terme détenir jusqu’à 75 % de Laudamotion, basée à Vienne.