Economie Près de 40 milliards d’euros sont sortis des banques italiennes pour être placés dans des actifs étrangers.