Comment voir grand dans un petit logement

M.Le Publié le - Mis à jour le

Déco & Design

Nathalie Borgers, agronome de formation a fait récemment du “coaching de rangement” ou “home-organising” son métier. Elle nous livre quelques bons conseils pour aménager son petit espace de vie.

L’heure de la rentrée a sonné pour les étudiants. Ils sont nombreux à quitter la maison familiale pour poser leur valise dans un “kot” – belgicisme qui désigne une chambre d’étudiant –, une colocation ou un studio. Leur chambre, pour beaucoup d’entre eux, ne sera pas très grande – on n’appelle pas “cage à poules” les logements universitaires pour rien – et pourra même concentrer dans une seule pièce chambre, bureau, salle de bain et même cuisine.

Difficile de vivre et d’avoir les idées claires dans un espace encombré. Mais il est possible de l’aménager pour éviter qu’il ne ressemble à un grand débarras. Nathalie Borgers, agronome de formation a fait récemment du “coaching de rangement” ou “home-organising” son métier. “Prendre soin de son habitat, c’est prendre soin de soi , tel est son credo. “On a tendance à accumuler un tas de choses durant notre vie. De plus, certains événements amènent de nouveaux objets : enfants, héritage, familles recomposées. Cela alourdit notre intérieur et notre vie” , constate-t-elle. Pour elle, le grand ménage de printemps, c’est toute l’année. Vivant dans un 50 mètres carrés, elle sait de quoi elle parle. La “Mary Poppins” namuroise livre quelques conseils aux étudiants pour aménager au mieux leur logement.

Less is more

“Il est nécessaire d’établir ce qui nous sera utile ou non, de manière à éviter d’emblée le trop plein d’objets” , conseille Nathalie Borgers. Attention, cela ne signifie pas qu’on se débarrasse de tous ses objets de décoration, nécessaires à donner une âme à notre espace.

© Pinterest

Ranger… et éliminer

En cours d’année, il faudra veiller à garder l’espace rangé. “Pensez aux espaces oubliés : le dessus de la porte, le dessous du lavabo ou du lit” , rappelle Nathalie. “Gare aux points chauds, c’est-à-dire les chaises et tablettes de meubles, qui deviennent rapidement des foyers d’encombrement où s’entassent courriers, journaux, vêtements, GSM et objets divers ” , précise-t-elle aussi. Ranger efficacement implique de pouvoir trier et éliminer. Eliminer signifie donner, vendre, recycler ou jeter (en dernier recours), en fonction des objets. Nathalie Borgers rappelle la règle d’or : «Un objet qui rentre doit être compensé un objet qui sort ». Pour pouvoir éliminer, elle conseille de se poser la question de l’utilité : « Cet objet m’est-il essentiel ?» ou « Est-ce qu’il me procure de la joie ? ». Et pourquoi pas se donner le défi de se séparer d’une chose par jour, même toute petite ? Ou se fixer des limites. Exemple : si je n’ai pas utilisé cet objet depuis un an, je m’en sépare.


Libérer de la place au sol

« Pensez aux mètres cubes et pas seulement au mètres carrés, vous pouvez utiliser toute la hauteur des murs » , assène la prêtresse du rangement. Cela passe par des petits aménagements tous simples : On remplace le porte-manteau par des crochets, on fixe des étagères au mur, on pose des paniers au-dessus des armoires et des boîtes en dessous du lit. Et le tour est joué !

© Pinterest

Délimiter les espaces

«Quand une pièce réunit plusieurs fonctions, il est très important d’éviter l’éparpillement» , conseille Nathalie Borgers. « On rassemble dans chaque partie de la pièce les objets liés à cette partie. On peut aussi jouer sur les matières pour un effet visuel plus marqué. Un joli tapis pour l’espace chambre, un paravent japonais pour la salle de bain, un rideau pour le coin lit » . A noter que les dispositifs de séparation peuvent aussi être des espaces de rangement comme une étagère ajourée qui pourra accueillir bouquins et syllabii tout en séparant deux espaces.


Eclaircir

Pour donner une sensation d’espace, il est impératif d’opter pour des couleurs claires au mur. On s’équipe aussi de matières légères : adieu le rideau en velours, place aux stores ou aux rideaux de coton. “Pour agrandir visuellement la pièce, privilégiez des lampes dont la lumière est diffusée vers le haut pour pousser le plafond ainsi que des miroirs pour repousser les murs ”, préconise Nathalie Borgers. Un dernier conseil pour la route : “Fixez au mur, à l’endroit où le regard est attiré dès qu’on ouvre la porte, un objet de déco particulièrement joli. Il attirera le regard et l’espace paraîtra beaucoup plus profond.”





M.Le