Déco & Design On sait que les plantes intérieures ont des vertus dépolluantes. Mais saviez-vous qu’ elles sont aujourd’hui perçues comme de réels éléments design ? 

Un petit pot en terre cuite avec une plante d’intérieur posé sur un appui de fenêtre. Un concentré de vie qui entre dans la maison. Une verdure qui devient véritable élément de déco. Aujourd’hui, on cherche des plantes qui ont du caractère, des formes intéressantes, une personnalité résolument design. On ne dispose plus ses plantes négligemment mais on assemble, on suspend, on met dans un écrin. Cette réalité, Meggan Verschoore et Christophe Preaux l’incarnent avec leur nouvelle boutique "Agave". Un lieu mignon comme tout où l’on trouve petites et grandes vertes pour apporter la "green touch" indispensable à chaque intérieur.

Comment est née l’enseigne "Agave" ?

Nous étions en week-end en amoureux à Amsterdam en septembre dernier, Christophe et moi, lorsque l’on a découvert le magasin Wildernis. Je suis tombée amoureuse de cet univers dédié à la plante d’intérieur. En y réfléchissant, nous avons réalisé que ce concept n’existait pas à Bruxelles. Et Christophe est déjà entrepreneur de jardins… Ni une, ni deux, on est rentré, on a regardé les surfaces commerciales à louer et on est d’emblée tombé sur notre boutique. Pas trop de travaux, des plafonds parfaits pour suspendre des plantes. En novembre 2016, nous ouvrions pour la première fois les portes de notre oasis urbain.

C’est une histoire de famille…

Oui, Christophe a l’expertise des plantes; moi, je suis architecte d’intérieur. J’ai dessiné, il a réalisé. Et puis notre logo, c’est celui du faire-part de notre fille… Nous avons juste changé le nom. Depuis tout petit, Christophe avait toujours eu envie de réaliser des terrariums, nous nous sommes lancés. Et puis, "Agave", nous l’avons conçu aussi comme une vitrine. A côté du magasin, nous proposons aussi d’aménager en plantes des commerces, des entreprises.

Vous surfez donc sur la tendance des terrariums ?

Oui, on en crée de toutes les tailles dans des dame-jeannes de 5, 10 ou 15 litres. Ce sont de vrais écosystèmes, humides ou secs, qui se suffisent à eux-mêmes. Pas besoin d’arroser, juste de tailler la plante tous les ans pour qu’elle n’envahisse pas l’espace. On est en train d’imaginer des terrariums lampes… La plante devient réellement déco. On a débuté des ateliers pour apprendre à ceux qui le désirent de créer leurs propres terrariums. On accueille 7 à 8 personnes au magasin tous les jeudis. On rêve de trouver un souffleur de verre capable de nous confectionner des dame-jeannes très grandes…

Quelles plantes attirent vos clients ?

Dans des espaces de bureau, on nous demande réellement les plantes qui purifient l’air, comme la fougère de Boston. Ensuite, tout dépend de l’espace de vie et du budget. Les plantes imposantes sont plutôt acquises par des personnes qui ont une idée précise de leur aménagement. Personnellement, nous choisissons nos plantes au coup de cœur, chez un fournisseur particulier notamment. Il possède des plantes grasses âgées de 6 ou 7 ans, des spécimens appréciés par les amoureux des plantes d’intérieur.

"Agave", rue Alsace-Lorraine, 2 à 1050 Ixelles. Infos : www.agave-boutique.be


Une plante dans mon intérieur. Où ? Comment ?

Auguste et Claire du blog éponyme livrent quelques astuces pour disposer nos plantes d’intérieur avec style. 

 1. Mix&Match. On assemble simplement des plantes différentes en tout point de vue, taille, espèce, éventuellement couleur. On varie les pots. Le tout en essayant de maintenir une harmonie façon cabinet de curiosités. 

 2. Transparence. On mise sur les pots en verre qui montrent l’intimité des racines. On fait germer ou on bouture. Le noyau d’avocat germe par exemple très facilement et de manière très aérienne. 

 3. Grandeur. Une belle grande plante peut remplacer un meuble, habiller un mur, combler un espace perdu et donner de l’élégance à une pièce. 

 4. Suspension. Le vert descend du plafond, déstructure. Certaines plantes s’adaptent à merveille dans les airs et reposent dans un himmeli graphique ou une structure en macramé par exemple. 


Des plantes design

Le sansevieria ou “langues de belle-mère”. Comme les “vieux” prénoms, les “vieilles plantes” reviennent au goût du jour. “Les langues de belle-mère, j’en voyais chez ma grandmère lorsque j’étais enfant”, raconte Christophe Preaux. 

 Le cactus . La plante qui demande le moins d’entretien par excellence, qui se décline en version mini et qui était à la mode dans les années 80 est de nouveau dans une période de grâce. 

 Le thillandsia. Idéale en suspension, cette plante n’a presque aucun besoin en eau ni en terre. Originellement, elle pousse sur les arbres et se nourrit de gouttes de pluie. Une simple vaporisation une fois par semaine lui suffit. 

 L’aloé vera. Allier vertus santé et beauté, c’est la force de l’aloé vera. Elle a la rondeur des plantes grasses et des qualités reconnues pour l’ensemble de l’organisme. 

  Le pilea peperomioides. LA plante à la mode, elle est aussi appelée “plante à monnaie chinoise”. “Elle est très légère avec ses feuilles bien rondes et ses tiges aérées”, explique Meggan Verschoore. 

 Le monstera. Plante plus imposante, elle est graphique et dessinée. “Ses formes ont vraiment du caractère”, poursuit Meggan. L’oiseau du paradis. On retrouve ses fleurs chez le fleuriste mais pourquoi ne pas avoir la plante chez soi ? Plus imposante, elle est aussi joliment colorée.