Déco & Design

La BRAFA, la foire d'art et d'antiquités de Bruxelles, accueillera les visiteurs jusqu'au 4 février 2018. L'occasion de (re)découvrir quelques artistes touchants et exceptionnels de par leur simplicité.

"C'était un artiste qui n'a vécu que pour la passion de son art et ce, jusqu'à la fin de sa vie." Jacques Truphémus est né à Grenoble en 1922 et est décédé il y a quelques mois seulement à Lyon. Jusqu'au bout, il aura peint ce qu'il aimait en toute innocence.

Dans les années septante, le peintre français a l'impression que "la peinture n'intéresse plus personne" et décide d'abandonner son métier. Heureusement, c'est un célèbre gallériste parisien, Claude Bernard, qui arrivera à le convaincre de reprendre le pinceau.

Jacques Truphémus était un homme du quotidien, de la simplicité. Il avait un grand amour pour la lumière et la couleur. Et cela s'en ressent dans ses toiles. C'était un peintre qui avait une âme, et ce sont ses tableaux qui la restituent le mieux. "Truphémus n'est pas mort !"