Food
Le ministère public a jugé leur "situation financière plus que précaire".

Quatorze célèbres brasseries bruxelloises, dont plusieurs institutions de la Grand-Place, risquent de fermer boutique d’ici peu.

Hier, le tribunal de commerce de Bruxelles a cité en faillite la Maison du Cygne, la Brasserie de l’Ommegang et La Chaloupe d’Or (Grand-Place), Les Brasseries Georges à Uccle, Le Vieux Pannenhuis à Jette, le Paon Royal à Bruxelles, le Frederiksborg à Koekelberg et bien d’autres encore. Selon L’Écho, qui révélait l’information hier, le parquet de Bruxelles pointe la "situation financière plus que précaire" de tous ces restaurants gérés par les très gourmands et encore plus discrets frères Beyaz.

À l’heure actuelle, les procédures sont toutes suspendues à de nombreuses requêtes en réorganisation judiciaire. Nous avons tenté de joindre leur avocat, Jonathan Toro. Sans succès. La situation semble tout de même compliquée pour Spyragelos et Sabahattin, les deux frangins. Un exemple : les Brasseries Georges fermeront définitivement leurs portes en 2023, la propriétaire ne souhaite pas renouveler le bail de la plus célèbre brasserie d’Uccle. Pas facile à revendre...

Un autre : grosse cantine des parlementaires bruxellois à ses débuts, la Brasserie de Bruxelles (place de la Vieille Halle aux Blés) et La Pergola (Atomium) présentaient, à elles deux, un déficit de près de 300.000 €, le double en perte cumulée. Environ 200 employés des sociétés des frères Beyaz se retrouvent aujourd’hui dans une grande incertitude quant à leur avenire professionnel.