Food

En cette année jubilaire, 1280 restaurants ont été visités par les inspecteurs anonymes du Gault&Millau. Les nouveaux lauréats et les très bonnes notes sont nombreuses sur l'ensemble du territoire et au Luxembourg.


La nouvelle la plus attendue est tombée aujourd'hui : le chef de l'année selon Gault&Millau est Eric Fernez du restaurant D'Eugénie à Emilie , à Baudour (Mons).

Mais l'édition 2018 du célèbre guide réserve aussi son lot d'autres nouveautés et de surprises. Au rayon nouveautés,  130 nouvelles adresses sur près de 1280 recensées ainsi que près de 180 adresses "POP", des restaurants à la popularité incontestée et de bonne facture.

Côté technique, on note un triple changement au sein du système des cotations avec l’apparition des demi-points cette année pour les cotes supérieures à 15/20, la conversion du « Pouce » en une cote de 12/20 et l’homogénéisation des systèmes de toques avec la France et les pays ayant récemment rejoint la famille Gault&Millau.

Au sein de cette édition également, un encart de 75 pages spécial Thaïlande (après l’Italie et le Japon). Il réunit des informations et des bonnes adresses de cuisine thaïe en Belgique comme en Thaïlande.


La carte interactive des restaurants primés par le Guide Gault&Millau 2018


Les lauréats et les jeunes chefs de l'année

Du côté des Jeunes Chefs de l’Année, c’est Jo Grootaers (Altermezzo - Tongeren) pour la Flandre, Ludovic Vanackere (Atelier de Bossimé – Loyers) pour la Wallonie et Kenzo Nakata (Gramm –Bruxelles) pour la région bruxelloise, qui sont récompensés.

Voici les lauréats par thématiques qui ont également été primés.

Hôtesse de l’année : Valérie Barbanson (Philippe Meyers – Braine-l’Alleud).

Chef italien de l’année : Felice Miluzzi (Rossi-Leuven).

Chef asiatique de l’année: Dokkoon Kapueak (Boo Raan – Knokke-Heist).

Terrasse de l’année : Fou d’O (Gand).

Sommelier de l’année : Gianluca Di Taranto (The Jane - Anvers).

Dessert de l’année : l’Eau Vive (Arbre).

Brasserie de l’année : Brabohoeve (Schilde).

Gastro-bistro de l’année : Bruut (Bruges).

Nouveauté de l’année : Chambre séparée (Gand).

Carte des vins de l’année : Terminus (Watou).

Carte des bières : Edison (Koksijde).


Les prix "plaisir" et les hors-catégories

Les adresses ambassadrices du « prix-plaisir » de l’année sont Le 203 (Bruxelles), Siphon (Damme), le baraGoû (Marche-en-Famenne). Les 3 découvertes de l’année étant respectivement le Transvaal (Auderghem), De Stadt van Luijck (Saint-Trond) et L’Horizon (Chaumont-Gistoux).

Peter Goossens du Hof van Cleve a été fêté pour ses 15 années de 19.5/20. Il est le seul à avoir, 15 années d’affilée, obtenu ce score exceptionnel. Christophe Hardiquest de Bon-Bon confirme ce score hors catégorie pour la troisième année consécutive.

Côté nouveauté : une entrée éclair à 17,5 pour Chambre Séparée de Kobe Desramaults ainsi que la montée à la même cote de 17,5 pour d’Eugénie à Émilie, Nuance et le Chalet de la forêt. En nouveautés à 17/20 on remarquera le Zet’Joe de Geert Van Hecke. Le restaurant éponyme de Dany Hoorseele monte à la même cote.

Le prix d’Artisan de l’année a été décerné à Johan Segers qui fêtait ses 50 ans de fourneau(x) en 2017.