Food

Emanuela Garau est psychologue et nutrithérapeute et adore partager ses recettes et son approche généreuse de la nourriture, une des clés d'un bonheur durable selon elle. Portrait de la nouvelle chroniqueuse qui va vous faire du bien.


Elle a grandi au soleil de Sardaigne jusqu'à ses 19 ans. Là, Emanuela a pris une décision : son irrésistible curiosité ne pouvait pas tenir sur cette île, aussi belle que la vie fût ! La Belgique accueillit ainsi une étudiante italienne en psycho. "J'ai toujours été très attirée par la compréhension de l'être humain. Pourquoi telle personne fait ce choix et pas un autre ? Qu'est-ce qui nous parle, qu'est-ce qui nous motive, d'où on tire nos forces, nos faiblesses, ... ça me passionnait à l'époque ! Et encore maintenant", sourit celle qui a ouvert un cabinet après avoir été psychologue-chercheuse à l'université dans cette matière. Aujourd'hui encore, la praticienne est assistante à l'ULB.

Emanuela continue à se former : elle a ainsi un master en psychologie du travail en poche. "On n'a jamais fini d'apprendre, moi j'adore" dit la psychologue qui a également étudié la langue des signes pour accueillir les sourds et les malentendants dans son cabinet.

L'Italienne se rapproche dans le même temps de ses racines notamment au travers de la cuisine transalpine traditionnelle qu'elle explore chez elle. Pourtant, elle sent qu'elle n'est pas au mieux de sa forme, qu'elle manque d'une énergie vitale qui pourrait lui donner le "kick" pour faire tout ce qu'elle veut. "J'adore cuisiner et j'ai réfléchi à la manière dont je m'alimentais". Le bien-être passe par l'alimentation aussi, c'est un complément au travail psychologique, elle en est persuadée.


L'alimentation, au centre de toutes les préoccupations et... oubliée dans le même temps

© DR

Au travers de ses stages, de son travail auprès d'étudiants, de ses consultations, Emanuela Garau se rend compte du temps passé à s'alimenter et... rien n'est clair : on peut y penser constamment et être toujours dans la culpabilisation comme on peut complètement oublier que l'alimentation est essentielle et se nourrir sur le pouce de produits industriels...Et bien des gens sont perdus, parce qu'il y a justement beaucoup de culpabilisation dans la société en ce qui concerne la nourriture.

Bien se nourrir, c'est riche de tout, pressent-elle : on est facilement concentré, plus énergique, mieux dans sa peau et c'est un cercle vertueux : plus on est conscient de ce que l'on mange, mieux on mange ! Elle suit alors des études de nutrithérapie qui vont confirmer tout cela.

Aujourd'hui, Emanuela met son savoir en pratique. Dans son cabinet, elle approche les personnes par leur alimentation et les aide en deux mois à aborder autrement leur rapport à celle-ci pour se sentir durablement mieux au niveau physique comme émotionnel et psychique. "Beaucoup de mes patients savent qu'ils doivent changer d'alimentation mais ils ne savent pas par quoi commencer, ce qu'il faut surtout changer et quels aliments remplacer ou non".

Des séances durant lesquelles elle ne concocte pas des "régimes", loin de là : les patients ont la joie de s'entendre dire qu'il ne faut pas se priver mais retrouver le vrai sens du plaisir : "Le bien-être mental et la notion de plaisir sont terriblement importants pour adopter une bonne alimentation", souligne-t-elle.


Des conseils pratiques et des recettes tous les 15 jours

Le credo de la psychologue et nutrithérapeute n'est pas "miracle" : elle évoque "l'importance de se reconnecter au naturel, aux produits de base, à la cuisine. Je trouve que c'est fondamental ces temps-ci, où tout va à une vitesse pas possible et où on ne prend plus le temps de se connecter à ce qu'on mange." Ce qui pousse à tomber dans le piège de la faim émotionnelle qui nous fait manger tout et n'importe quoi pour calmer sur le moment nos stress et angoisses...

"Il faut s'aimer tel qu'on est et tel qu'on veut être", et pour ça, finie la culpabilisation ! Tous les 15 jours, Emanuela Garau va vous donner des conseils, développer des thèmes plus psycho autour de la nourriture et vous donner des recettes : poivron farci à la salade de sarrasin et champignon, frites de polenta aux saveurs d'orient, boulette d'aubergines au coeur de feta, empanadas aux légumes, ... A l'approche des beaux jours, on va se régaler et s'aimer mieux !

La clé, conclut-elle, "c'est qu'il faut être prêt à changer".

>> Emanuela Garau, toutes les infos sont ici.