Food

Voici l'occasion de goûter ce fameux chocolat ruby, dernière grande innovation en matière de chocolat depuis l'avènement du chocolat blanc il y a 80 ans : le chocolatier Leonidas l'associe à sa praline-phare la Manon. Daniel Stallaert, maître-chocolatier de la maison belge, nous l'a fait découvrir.


Il a passé plus de 30 ans dans le chocolat, et même beaucoup plus : le maître chocolatier de Léonidas se qualifie dans un sourire d'Obélix tombé dans la marmite (de cacao) tout petit. En cet automne, Daniel Stallaert a toutes les raisons d'être heureux. Cet insatiable curieux passé par les plus grandes maisons de chocolat belge et en poste chez Leonidas depuis 3 ans et demi, se réjouit d'une chose : il a pu connaître dans sa carrière l'avènement d'un nouveau type de chocolat : après le chocolat noir, le chocolat au lait et le chocolat blanc, il a goûté et travaillé le chocolat Ruby conçu par Barry Callebaut.

Un cadeau qui aurait très bien pu ne pas recevoir : la dernière innovation en la matière remonte au chocolat blanc, lancé il y a 80 ans. Dans les années 30, les producteurs ont un surplus de beurre de cacao : Nestlé ne savait plus quoi en faire et l'a travaillé en chocolat ! Le chocolat blanc était né...

Celui-ci, le Ruby, a été voulu et désiré et est le fruit d'années de recherches autour de fèves ruby par le chocolatier Barry Callebaut. « Quand je l'ai eu, que je l'ai vu et que je l'ai goûté, j'étais comme un enfant. Et franchement, cela m'a étonné : sa couleur rose d'abord qui est entièrement naturelle et son goût fruité et un peu acide qui apporte de la fraîcheur, sont originaux »

En collaboration avec ce dernier, Leonidas compte parmi les premières grandes maisons à proposer une praline ruby. La marque a donc réinventé son iconique praline Manon en ruby. Exit la crème au beurre au café (« ça n'était pas extra »), ici Daniel Stallaert a voulu mettre en avant le côté fruité/acidulé du petit nouveau en lui associant une crème au beurre à la framboise et un lit de praliné. Sans forcer sur le côté sucré ou fruité pour laisser parler le ruby... pour la pemière fois !

> Une douceur à découvrir en édition limitée à partir du 5 novembre dans les boutiques Leonidas et sur l'eshop, en mini-ballotins de 9 pralines, 4,95€

© DR