Food

Hawaïen à la base, le poke peut se décliner selon les envies dans un bol de bons produits.

Tout droit en provenance de Hawaï, cette spécialité se popularise de plus en plus aux Etats-Unis, presque à en remplacer les sushis du Japon ou encore le Ceviche du Pérou. Le poke (à prononcer Pokai, qui veut dire « dés »), c'est donc un bol de poisson cru (souvent du thon) coupé en cubes et mariné dans une mixture spéciale. On y retrouve généralement de la sauce soja, des noix de macadamia, des jeunes oignons, des algues, de l'avocat, de la mangue, de l'huile de sésame, du gingembre, des piments et des mélanges de condiments, et généralement servi avec du riz collant. Appétissant ? Il semblerait que ce plat qui met l'eau à la bouche figure parmi les plus grosses tendances « food » de l'année. C'est en tout cas ce qu'annonce le cabinet international de consultants en alimentation et restaurants Baum+Whiteman.

Si la fin de l'année 2015 l'annonçait déjà, le bol est occupé à prendre la place des assiettes dans les nouveaux restaurants. Exit le traditionnel plat en trois parties (viande ou poisson – légumes – féculents), désormais, on mélange tout et surtout on en profite pour faire la part belle aux aliments sains, à ceux qui nous donnent la pêche. C'est donc naturellement que le « poke bowl » risque de s'imposer et de varier, comme c'est déjà le cas à Los Angeles dans les nombreuses « pokerias ». Ainsi, on peut remplacer le thon par du saumon ou encore du poulpe. Et pour l'accompagnement, pourquoi pas des carottes colorées ou du panais, du quinoa, du tofu, des poivrons, de la courgette, du kale, etc. Bref, le délicieux plat hawaïen peut se décliner au gré des saisons et des envies.









--> Idées de recettes:

cathcuisine.com

plus.lapresse.ca