Food

Un restaurant comme un écrin où la cheffe aux yeux malicieux se sent libre de tester, d'essayer, de cuisiner selon ses envies. Résultat, c'est gourmand dans l'assiette alors que le Louise 345 est une vraie expérience, le midi ou le soir.


Nouvelle carte au Louise 345. S'y affichent du boeuf Txogitxu, oeuf de caille et gribiche ; des Saint-Jacques aux topinambours, foie gras et orge torréfiée, une volaille accompagnée de laitue et pomme de terre confite avec une touche d'oignon brûlé. Oui, en cuisine, on s'amuse bien on dirait ! Et ces propositions aux associations goûteuses s'avèrent très délicates. On termine chaque plat avec gourmandise.

C'est donc dans un hôtel de maître de la prestigieuse avenue bruxelloise que l'on retrouve la lady chef Isabelle Arpin. Elle avait décidé à l'automne 2017 de s'établir dans la cuisine de ce lieu original, ouvert depuis plus d'un an par l'avocat Jo Vanbelle qui propose dans son hôtel particulier une ambiance club luxueuse (bar à cigare; bar à champagne; chambres d'hôtes haut de gamme, salles de meeting, ...). Entourée de sa jeune équipe, elle nous confie travailler beaucoup pour se donner le temps de la curiosité et continuer à progresser. Et elle va vite !

Mais au fait, qu'est-ce qui fait que cette cheffe détient désormais une si belle notoriété et un capital sympathie inversement proportionnel à sa petite taille ? Le restaurant affiche en effet bien des jours complets... Réponse dans la justesse qu'elle met dans ses plats très certainement mais aussi sa façon de communiquer sur les réseaux sociaux, son enthousiasme pour tout événement qui implique d'autres chefs, d'autres gens, d'autres gastronomes avertis ou non. Son look aussi qui la rend si vite reconnaissable: ses chemises en jean, en denim, en chambray et ses baskets sont sa signature !


Lieux classieux, convive chouchouté

© DR

C'est ainsi qu'elle vient saluer les clients avec un vrai plaisir et un mot pour chaque table, explique une vinaigrette ici, un grain de riz soufflé et doré là, demande l'avis sur une entrée mélangeant joliment et avec beaucoup de réconfort oeuf et crevettes grises.

Et d'ailleurs, c'est peut-être le terme qui englobe le mieux la cheffe, sa cuisine : ce réconfort qui vient enchanter et réchauffer cette maison de maître aux lustres de cristal, à la vingtaine de tables nappées de blanc, où l'on est servi par des maîtres d'hôtel et serveurs en gants blanc, d'une élégance heureusement pas le moins du monde ampoulée. Car dans l'assiette, on ne minaude pas, on mange et c'est tellement bon : du boeuf maturé aux carottes et girolles, l'agneau revisité à la fleur d'oranger et cette lotte au curry rouge thaï et cacahuète, que de délices !

On l'avoue, pour une première fois, certains pourraient être un peu intimidés par ce tralala classieux qu'on peut croire guindé... même sonner à l'entrée pour être introduit dans le large couloir de marbre n'est pas habituel. Mais du coup cette atmosphère spéciale marque avec bonheur une occasion unique, un moment dont il faut se souvenir et une fois installé, cela s'avère surtout être un havre où l'on est chouchouté du début à la fin.

Et côté prix ? Le lunch permet de découvrir la finesse et l'étendue de la cuisine d'Arpin pour 42 ou 52€ (entrée plat dessert) tandis que le soir, le menu gourmand laisse place au choix et à l'appétit de chacun en proposant un 3 services à 65€ (95€ avec le wine-pairing), un 4 services à 80 et l'on peut même aller jusque 6 services, ce qui signifie alors qu'on se délectera de l'ensemble de la carte qui va changer très régulièrement (presque tous les mois !). Des suggestions viennent compléter ce menu découverte.


Une semaine de Saint-Valentin très spéciale

© DR

Et puis voici encore une preuve que derrière l'or, la fantaisie règne : pour la Saint-Valentin (du 13 au 17 février inclus), Isabelle Arpin a décidé de proposer un menu autour du rose et du rouge (et demande aux convives de mettre une petite touche de ces couleurs à leur tenue) mais surtout, elle poussera le romantisme et le clin d'oeil jusqu'à faire servir une seule assiette par table de deux... Rejouer la Belle et le Clochard en toute confidentialité avec un apéritif et amuse-bouche(19h) suivi d'un repas 5 services, c'est un beau cadeau à se faire, non ?

>> Infos et rés. : Louise 345 est ouvert du mardi au samedi midi et soir (fermé le samedi midi) et est accessible à tous sur réservations au 02/644.48.87. Reservations@louise345.com. (Durant la semaine de St-Valentin "Sharing is Caring" : 110€/pers, réservations uniquement par mail).