Food

Une nouvelle étude démontre qu'une consommation quotidienne aide à limiter les maladies cardiovasculaires.


La fin d’une mauvaise réputation ? Écartés de régimes en tous genres, les œufs ont longtemps été associés à leur taux en cholestérol. Mais aujourd’hui, il semblerait qu’une consommation régulière peut nous faire du bien : ils limiteraient grandement les maladies cardiovasculaires selon une étude publiée dans le British Medical Journal.

Leurs bienfaits en chiffres

Les résultats sont saisissants. Manger un œuf par jour ferait diminuer le risque d’AVC hémorragique de 26%, le risque d’en mourir de 28%, et la probabilité de décéder des suites d’une maladie cardiovasculaire de 18%. Pour arriver à ces conclusions, les chercheurs de l’Université de Pékin ont sondé les habitudes alimentaires d’un demi-million d’adultes entre 30 et 79 ans aux quatre coins de la Chine pendant 10 ans. 

Riches en protéines et en vitamines

Ces personnes, approchées entre 2004 et 2008, n’avaient pas d’antécédents particuliers : ni cancer, ni diabète, ni cœur fragile. Huit années plus tard, en 2018, près de 90 000 d’entre eux ont développé une maladie cardiovasculaire. Mais les personnes ayant consommé un œuf par jour en moyenne ont été beaucoup moins touchées. Riches en vitamines, en protéines et en micronutriments, les œufs régulent la consommation de graisses et de glucides. An egg a day, keeps the doctor away, dirons-nous désormais.