Hommes

Aujourd'hui, le costume de papa a vécu. On travaille dans des start up, dans de petites entreprises, la mobilité change aussi : motos, scooters, transports en commun, marche à pied, vélo, ... on bouge pas mal alors le costume lui aussi doit évoluer.

Evoluer mais avec style et élégance. Nous sommes allées demander conseil à Michele Corna, manager chez le tailleur sur mesure en eshop Lanieri qui nous a donné toutes les astuces pour être un homme facilement stylé de nos jours.


Michele Corna, comme son nom l'indique est italien. Il est manager d'un atelier de costumes sur mesure d'un genre nouveau et pratique, lanieri. Cette jeune marque italienne a lancé le sur-mesure à distance en proposant via un eshop des costumes sur mesure confectionnés en Italie en un mois. La marque cartonne dans le monde entier avec quelques ateliers (dont un à Bruxelles) où les moins sûrs des hommes (ou les plus "fashion") pourront se faire prendre les mesures par ce professionnel et obtenir une foule de conseils bien vus. Une nouvelle façon d'aborder le sur-mesure pour en garder l'élégance et le tomber qui fait mouche tout en se sentant au mieux dans son milieu professionnel en constant changement.

Pour Michele Corna, il y a une seule règle à respecter de nos jours : "La chose la plus importante, c'est de se sentir bien et de ne pas suivre toutes les règles édictées à travers les époques, ni les tendances prescrites par la société. Alors... on le fait à l'italienne : on prend les règles et on les casse !"

Ainsi par exemple, à la différence de la veste de costume anglaise, la veste italienne peut ne pas avoir d'épaulette (un peu de crin de cheval apportera forme et tenue), ce qui permet d'être plus à l'aise toute la journée, de masquer une épaule un peu forte et tout ça sans sacrifier à l'élégance ! Ou encore le col du manteau à l'italienne se portera relevé...

© Luca_rubinacci

Michele Corna sait s'habiller, il n'y a pas de doute (regardez la vidéo ci-dessus où il évoque les tendances 2018)... Mais surtout, il sait habiller et conseiller les hommes qui viennent à la boutique et leur montrer que le style, ça n'est pas tristement un costume gris et une chemise blanche ni à l'inverse un costume à carreaux et large revers avec double boutonnière ! Nous lui avons demandé des conseils précis pour que les hommes soient capables de repérer ce qui peut les mettre en valeur. Et cela passe très souvent par de petites choses toutes simples... Comme de bonnes mesures notamment.


Alerte ! Ou le fashion faux pas masculin

Les hommes jeunes qui souhaitent porter un costume arrivent souvent avec la volonté de le choisir "slim fit", pour se mettre en valeur alors que les hommes après 35 ans auront tendance à prendre une taille au-dessus pour se sentir à l'aise. Pour les premiers, ce n'est jamais beau : plus un vêtement est slim, plus il plisse et froisse. Et à l'inverse, lorsque c'est trop grand, ça n'est pas élégant....

>> Un conseil : il ne faut pas que les revers de la veste se cassent parce qu'elle est trop près du corps !

"Un costume pris dans une mauvaise taille cache véritablement la beauté naturelle de l'homme", regrette Michele Corna. Lorsque l'on voit quelqu'un dans un costume mal coupé ou pas à sa taille, on ne se dit jamais : "Tiens, voici un costume qui ne va pas", on pense juste que l'homme en question n'est pas beau, pas vraiment en forme, on estime qu'il fait plus vieux que son âge, qu'il manque d'élégance. Tout ça en une impression, en un clin d'oeil. "La bonne mesure change tout, donne de l'énergie, une présence, de la personnalité", assure Michele, qui se prête au jeu : il met devant nous une veste un peu trop petite, pluis une autre un poil trop grande avant de remettre celle à sa mesure... On en reste confondue : quelle différence !


Comment se créer un style ?

© Andreas Weinas Instagram

"Je pense vraiment que pour avoir du style, il faut oser se regarder pour se connaître et savoir s'aimer pour faire ressortir le meilleur de soi. Et la majorité des hommes n'en a pas l'habitude. Et pas nécessairement non plus leur épouse ou leur partenaire d'ailleurs".

Si on a envie de découvrir ce qui nous va le mieux, on peut regarder les comptes instagram dédiés aux hommes et on se fera peu à peu une idée plus précise de ce que l'on aime. Michele Corna conseille Giovanni d'Antonio, Luca Rubinacci ou encore Fabio Attanasio. Si on n'a pas le temps, ni l'envie, autant se faire conseiller par un professionnel, un tailleur, ...

Le style, cela passe par les mesures adéquates, la couleur, la forme, les accessoires. Le fait de trouver une fois pour toutes ses bonnes mesures, de se sentir à l'aise avec un style, de découvrir les couleurs qui nous conviennent le mieux, de prendre un tissu qui met en lumière notre carnation, c'est finalement peu de choses mais cela change véritablement un homme et cela, en une heure seulement. Par exemple, en hiver, on est souvent pâle, si en plus on est blond avec des yeux clairs, mieux vaut opter pour un bleu soutenu qui va animer le visage.

>> Les conseils

- La grande majorité des hommes reste dans le gris, le bleu, le noir. Or, il faut savoir que le costume noir est à bannir. On porte cette couleur uniquement avec un smoking.

- Parlons du gris... la couleur passe-partout par excellence. Mais le ciel est gris ; la météo est grise, le moral est gris autant égayer tout ça !

- On peut changer du costume-cravate ton sur ton avec une belle cravate bordeaux, bleue ou vert foncé.

- On évite les pantalons trop longs en accordéon.

- On évitera aussi les manches trop longues qui font perdre en élégance. La veste classique parfaite laisse passer 1 cm de chemise lorsque l'on plie le bras.

- On pense au Prince-de-Galles très discret, à la ligne fine, aux petits chevrons pour pimper en douceur son costume.

- En semaine dans un cadre moins formel, on peut opter pour un chino avec ou sans pli qu'on porte avec une veste de costume bleu par exemple. Si on choisit de porter un costume sans cravate : on met une pochette pour habiller le haut.


Peut-on encore porter un costume veste-pantalon ?

© giampaolo_alliata Instagram

Cela dépend de la matière, de l'occasion. Lorsque l'on travaille dans une banque, un cabinet d'avocats, des entreprises tradi, on le portera sans problème.

>> Opération start-up

On peut aussi mettre un costume mais l'on jouera avec les accessoires pour casser le côté formel : un noeud de cravate asymétrique, une pochette plus visible. Le mieux étant là de jouer les contrastes avec un haut de costume différent du pantalon : on met un pantalon gris ou bleu marine, ou beige même et l'on assortit avec une veste d'un autre costume : à ligne, à chevrons, ...

On peut aussi mettre un gilet sous sa veste ou laisser tomber la chemise pour un turtle neck (sous-pull à col cheminée) ou un col roulé s'il fait très froid.

Pensez à une chemise en jean qui donne un style beaucoup plus décontracté tout en restant stylé sous une veste ou encore un polo en cachemire l'hiver, en coton l'été.

"Et nous les Italiens avons la solution : le spezzato !", sourit le manager : il s'agit en fait de porter un pantalon avec une veste différente. Cela apporte du chic et une élégance directe.


Cravate or not cravate ?

© lanieri

Il faut oublier l'idée que le noeud doit être bien formé, symétrique. On donne du mouvement, de la légèreté en adoptant un noeud de cravate asymétrique, avec un pli. En revanche, le noeud de cravate doit toujours être parfaitement au milieu du col et du cou et ajusté : pas de cravate desserrée sur un col fermé ! Un noeud Prince Albert donne du mouvement et de l'ampleur par exemple, c'est audacieux et élégant.


Quand on a de l'embonpoint

Evidemment les hommes à fort embonpoint passeront par un costume sur mesure ou demi-mesure pour être dans le confort sans y laisser l'élégance. "La différence est assez extraordinaire, je dois dire", remarque le manager expérimenté.

- On évite le costume à lignes larges ou espacées On évite les large revers à la veste qui élargit encore.

+ C'est mieux de porter des costumes unis, mais on peut aussi se permettre un pied de poule léger, un chevrons ton sur ton, un petit point. On choisira des chemises avec un col italien qui permet d'affiner le bas du visage. On peut oser le gilet bien taillé.


Si on est petit

On évite les revers au bas de pantalon parce que cela raccourcit, on n'opte pas pour une veste longue évidemment. Mais sinon... on vit sa vie dans son costume bien coupé, il n'y a pas de problème.


Si on a des épaules tombantes

Le costume standard aura tendance à plisser au niveau de la poitrine et les manches seront un poil trop longues pour être tout à fait élégantes. Je conseille fortement le sur-mesure pour un tomber parfait et des épaulettes bien conçues.

© andreasweinas Instagram


Pour un mariage

Pour un mariage traditionnel, le marié portera du bleu foncé ou plus clair, cela dépend de la saison : en été, on peut d'ailleurs opter pour un gris clair. Mais de toute façon, la chemise sera blanche ! Et l'on ajoutera un gilet (bleu ou gris argent par exemple) pour pouvoir enlever sa veste au cours de la journée en étant élégant.

De plus en plus, les hommes optent pour un costume qu'ils pourront réutiliser lors de cérémonies ou même pour aller travailler : avec un costume au motif ton sur ton (prince de galles ou chevrons) c'est tout à fait faisable !

© lanieri

>> Les invités doivent éviter de ressembler au marié ! Donc pas de bleu formel ou alors on l'accessoirise pour casser ce côté plus strict d'une cravate à motifs avec une pochette qui rappelle ce motif (mais jamais dans le même tissu).

Lors d'un mariage plus décontracté, sur la plage, à la campagne, le marié optera alors davantage pour un costume de couleur terre ou bleu clair, un gilet sur une belle chemise blanche ; on laissera de côté la cravate pour un noeud papillon ou des bretelles par exemple.

Le spezzato (mix et match veste et pantalon différents) est parfait pour un mariage de ce genre, on peut même y aller sans cravate mais avec une pochette et un beau col italien ou semi français.


Les tips

© giampaolo_alliata

- On veillera à enlever sa veste au bureau pour ne pas lustrer et user les manches, et pareil, on l'enlève en voiture. Concernant l'arrière du costume : je conseille davantage un costume avec deux fentes, c'est plus confortable surtout lorsque l'on fait du vélo, de la moto.

- Il faut au moins deux costumes lorsque l'on travaille tous les jours en costume. Et une chemise par jour, que l'on peut alterner avec un turtue neck ou un polo les jours moins formels.

- Laissez votre veste sur un cintre quand vous la portez pas. Dans l’idéal utilisez un cintre en bois spécialement fait pour les costumes

- Brosser vos vestes et pantalons avant de les porter ou avant de les pendre, ne vous inquiétez pas, cela ne prend que 30 secondes

- Choisissez toujours un nettoyage à sec et n’emmenez pas vos costumes plus d’une fois par mois au pressing de toute façon

- Ne portez pas vos vêtements plus de 2 fois par semaine, les fibres du tissus ont besoin de respirer et de se retendre.

- Prenez soin de vos chaussures : brossez et/ou cirez les après 7 ports

- N’achetez que des vêtements qui vous vont parfaitement bien... Cela résoudra 90% de vos problèmes de style ! Et pour ce faire, demandez conseil à des professionnels comme Michele Corna chez Lanieri.


>> La boutique est située au 122 chaussée de Vleurgat - 1000 Bruxelles. www.lanieri.com