Hommes

La jeune marque italienne a ouvert un eshop de costumes sur mesure qui cartonne dans le monde entier. Mais il existe aussi des ateliers (dont un à Bruxelles) où l'on assiste les hommes dans les moindres détails pour un costume vraiment personnalisé.


C'est sur ce savoir-faire de la mode à l'italienne et les nouvelles technologies qu'est né un concept novateur, lancé par deux ingénieurs qui ont sympathisé lors d'un MBA à Paris : Lanieri est le premier e-commerce de costumes sur mesure. Sur-mesure et e-shop, deux mots qui ne vont a priori pas ensemble. Et pourtant, Simone Maggi et Riccardo Schiavotto ont résolu l'équation avec brio.

Leur idée de génie (avec un doublement du chiffre d'affaires chaque année depuis 3 ans, on peut appeler ça comme ça, non?) : apporter les costumes sur mesure à l'italienne partout dans le monde.

Et pour cela, ils ont pu compter pour débuter sur un appui de taille : Reda, un des meilleurs producteurs de laine italien, géant de la filature qui a investi directement 1 million d'euros dans l'affaire après avoir entendu le pitch du duo ! Par la suite, Lanieri va travailler avec Loro Piana, Ermenegildo Zegna, Vitale Barberis, Canonico et beaucoup d'autres producteurs historiques.


Le secret est dans les détails !

© DR
Une chemise sur mesure coûte entre 80 et 150€, on choisit tout : le tissu bien sûr mais aussi la forme du col, les boutons, la boutonnière, ...

L'affaire est lancée : Lanieri fera dans le costume sur mesure fabriqué à Biella, la capitale de la laine dans le nord de l'Italie, avec des tissus, du fil et le savoir-faire italiens. Objectif : essaimer le sur-mesure de la Botte dans toute l'Europe. Et ça fonctionne. Huit « ateliers » ont déjà ouvert : ce sont des boutiques où l'on n'achète pas de costume mais où chaque client est reçu une heure pour une prise de mesure et une personnalisation du costume. « Bien souvent les hommes n'ont pas envie de passer du temps dans les magasins et n'ont même pas vraiment d'idée du style qui leur va, ni même qu'un costume n'est pas l'autre », explique Michele Corna qui reçoit chaussée de Vleurgat les clients.

Et c'est fou ce qu'ils apprennent ! Avec un bouton par exemple, on peut complètement changer l'aspect d'un costume, de même qu'avec une boutonnière différente; avec la forme des poches aussi, si l'on opte pour une fente, ce sera très différent d'un blazer n'en comportant qu'une... « La première fois qu'ils viennent, beaucoup d'hommes estiment que les boutons ne sont pas importants. Et puis ils voient ce que cela donne. Et quand ils reviennent, on passe 30 minutes à choisir le meilleur bouton pour donner un aspect plus sport ou plus élégant ! »

La Belgique a la chance d'avoir un atelier à Bruxelles. « Il y a beaucoup d'hommes en costumes à Bruxelles avec les institutions européennes, toutes les boîtes de lobbying, etc. Et l'on a pu se rendre compte que l'activité eshop était parmi les plus développées en Belgique », détaille le city manager.

Flash-back. Les hommes et leurs costumes, c'est tout une histoire. Ou plutôt non, ça manque d'histoire ! La plupart du temps, ils vont dans un magasin de prêt-à-porter masculin, s'achètent un costume clé-sur-porte, le font retoucher aux manches ou ailleurs. Avec des prix tournant entre 300 et 1500 euros selon la marque et les boutiques. Des costumes beaux, seyants certainement mais qui manquent de ce supplément d'âme qui fait la différence.

Pour contrer ce côté standardisé, certains privilégiés (ou très stylés, ou très riches) se tournent vers le sur-mesure. Moment magique où l'on s'occupe de vous comme un roi pour un résultat qui sera porté des années durant. Encore faut-il trouver le bon. « Si l'on veut un savoir-faire à l'italienne, il faut se rendre en Italie », remarque Michele Corna.


Pour n'importe quelle morphologie

© DR
L'avantage d'un costume sur mesure : il apporte de l'élégance à toutes les types d'hommes


Désormais, il existe une troisième voie : le sur-mesure à distance. Le site développé par Lanieri est d'une facilité déconcertante : on choisit pas à pas son tissu (chemise, costume), on le personnalise (col, revers, boutons, poche, doublure et plein d'autres petits trucs qui font la différence, ...). Ensuite, en 15 à 30 minutes, vous prenez à domicile (avec l'aide d'un proche) vos mesures. « L'art du tailleur n'est pas une science exacte, il ne faut pas avoir peur, on n'est pas à un 1/2cm près ! Et les dimensions standards pré-introduites selon l'âge et la morphologie du client permettent d'avoir un ordre d'idée », rassure Michele.

Toutes les dimensions sont intégrées dans votre profil, la prochaine fois, vous n'aurez plus qu'à choisir le tissu et les finitions ! Le délai de livraison : 4 semaines... (sauf l'été, avec les vacances).

© DR
Lanieri a ouvert un atelier à Bruxelles, on y prend rendez-vous pour une assistance inspirée.


A ceci, les fondateurs ont voulu continuer dans la facilité : le prix du tissu (entre 560 et 1040 euros pour un costume, entre 430 et 730 euros pour un blazer, entre 80 et 150 euros pour une chemise) est le prix payé à la fin : pas de frais de livraison, pas de frais de finition, pas de rajout pour la doublure ou des boutons en corne. Et le service après-vente est soigné.

Résultat cela fait trois ans que Lanieri est récompensé aux Netcomm e-Commerce Awards devant des géants comme Zalando. En 2017, il a à nouveau eçu le prix dans la catégorie “vêtements et accessoires”.

Et tout ça sur des chiffres au beau fixe : l'entreprise de Biella a conclu l'année 2016 par une hausse du chiffre d'affaires de... 200%. La classe à l'italienne avec la rigueur de l'ingérieur, ça donne ça !

La boutique est située au 122 chaussée de Vleurgat - 1000 Bruxelles.  www.lanieri.com