Love & Sex

"Les femmes belges et leur plaisir" : c'était l'objet d'une enquête TNS auprès de 500 femmes belges entre 18 et 60 ans lancée par une marque qui débarque avec un nouveau genre de vibromasseurs sur le marché belge.

L' étude TNS a concerné près de 500 femmes de 18 à 60 ans autour de ces questions : Est-ce la femme belge est heureuse et épanouie sexuellement ? Connait-elle bien son corps ? Qu’en est-il de sa quête du plaisir ? Quelle est la place des ‘sextoys’ dans sa vie sexuelle ? La masturbation est-elle toujours un tabou ?

Toutes ces questions et les réponses ont été interprétées par Pascal de Sutter, sexologue.

En Belgique, seulement une femme sur quatre utilise un vibromasseur. Et parmi les 61,4% de femmes qui n’en n’ont pas, les raisons sont fort différentes : parce qu’elles n’y ont jamais pensé (30,32%), parce qu’elles préfèrent la masturbation classique (20,31%), parce qu’elles n’ont jamais trouvé le bon (4,73%), parce qu’elles n’osent pas aller dans un sex shop (4,17%) et enfin parce qu’elles ont honte (1,85%).

On a tiré de toute cette présentation 10 raisons d'avoir recours à un sextoy quand l'envie nous en prend !


  • 1 Parce que cela aide à mieux connaître son corps

Bien que 6 femmes sur 10 connaissent très bien leur corps, plus de 38,5% ne savent toujours pas comment elles préfèrent se masturber ! Pascal De Sutter ajoute : « Pendant longtemps, la masturbation féminine fut considérée comme pathologique. Freud pensait que cela rendait les femmes hystériques et psychotiques. D’autres médecins affirmaient même que c’était une maladie mortelle. Il en reste encore quelque chose aujourd’hui »

  • 2 Parce que l'on atteint plus facilement l'orgasme

6 femmes sur 10 n’atteignent pas facilement l’orgasme. Plus étonnant, 15% des femmes belges n’ont jamais ou quasi jamais d’orgasme ! Selon Pascal De Sutter, « Je ne suis pas étonné par ces chiffres. Une masturbation régulière, à savoir une à plusieurs fois par semaine, et avec l’aide d’un vibromasseur, permet pourtant à la femme de mieux connaître son corps et donc d’atteindre plus facilement l’orgasme ».

  • 3 Parce qu'il importe de se sentir à l'aise

La masturbation féminine reste encore un sujet tabou. En effet, plus d’une femme sur deux ne parle pas de sa vie sexuelle et si elle le fait, elle privilégiera son partenaire pour en parler. La masturbation reste un sujet intime pour 61,2% des femmes. En Belgique, une femme sur deux se masturbe au moins une fois par mois (49,8%). Par contre, une femme sur trois ne se masturbe jamais et parmi celles-ci, 78,7% ne savent pas pourquoi elles ne le font pas, 20,2% parce qu’elles se sentent mal à l’aise !

« Il existe encore un réel tabou pour les femmes de se toucher le sexe. Cela provient très probablement d’interdits infantiles et des allusions négatives sur le sexe féminin. Beaucoup de femmes n'apprécient pas la vue de la vulve et ont des appréhensions quant à la propreté », explique Pascal De Sutter.

Pensez à Freud qui pensait que cela rendait les femmes hystériques et psychotiques. D’autres médecins affirmaient même que c’était une maladie mortelle. Il en reste encore quelque chose aujourd’hui dans les mentalités.

  • 4 Parce qu'un vibromasseur diminue les tensions

Pour 7 femmes sur 10, la masturbation reste tout de même un bon moyen de se faire plaisir et elles sont plus de 47,2% à penser que cela les aident à diminuer leurs tensions. Plus facile que de trouver des mains expertes en massage du dos non ?

  • 5 Parce que c'est une sorte de coach intime

Parmi les femmes qui se masturbent, plus d'un tiers (35,1%) privilégient la masturbation externe, 23.9% se masturbent aussi bien de l’intérieur que de l’extérieur et enfin seulement 2,5% à ne le faire que de l’intérieur. « C’est dommage que les femmes explorent aussi peu l’intérieur de leur sexe. Parce que les relations à deux incluent généralement la pénétration" , souligne Pascal De Sutter. En fait, apprendre à stimuler l’intérieur de son vagin peut permettre aux femmes de découvrir des sensations très utiles pour la rencontre à deux.

  • 6 Parce que  quand on pratique seule, on a plus envie à deux

La masturbation ? Cela ne remplace pas le sexe à deux, ça le prépare. "On sait que les femmes qui prennent plus de plaisir pour elles-mêmes sont aussi celles qui aiment le plus faire l’amour à deux. Un vibromasseur bien adapté ne doit donc pas être envisagé comme un concurrent à la sexualité en couple. Mais comme une sorte de "coach intime" qui permet d’encore mieux se connaître et donc de mieux jouir à deux", conclut Pascal De Sutter.

  • 7 Parce que quand on est épanouie sexuellement, on est belle

Les endorphines secrétées quand on ressent de l'excitation et du bonheur nous transforment et nous donnent... bonne mine. Alors au diable les hésitations, pour être belle, auto-érotisez !

Parce que oui la femme belge semble heureuse et épanouie sexuellement (6 sur 10 l'affirment), mais elle reste réservée et pudique concernant sa vie intime. Quant au plaisir, il reste encore absent pour beaucoup trop de femmes : la honte, la répugnance prend souvent le dessus... Dites stop à ces idées ancrées mais d'un autre temps.

  • 8 Parce que le tabou ne doit plus passer par les femmes

Si un objet était utile à la moitié de l'humanité et qu'il rendait heureux et si cet objet était fait pour les hommes... "On le trouverait vraiment partout pour que les hommes puissent le posséder facilement". Ici, on parle d'un vibromasseur pour les femmes et qui continue à être vendu dans un réseau de distribution discret. "Finissons-on, offrons à toutes la simplicité d'un grand réseau de distribution".

  • 9 Parce qu'il y a des sortes qui respectent chaque envie

Certains vibromasseurs s’inspirent d’un fantasme féminin. Un pompier brûlant et musclé, un Français qui sait ce qu'est un "french kiss", un millionnaire aux signes extérieurs de richesse, dont son fameux... cigare ou encore le prof de tennis bronzé moulé dans son petit short blanc... Chaque profil propose chacun une expérience différente grâce à leur forme respective qui stimule différentes zones érogènes: la flamme pour le pompier, la langue pour le français, la balle de tennis pour le coach de tennis et le cigare pour le millionnaire

  • 10 Parce que c'est joyeux

Comme le constatait avec humour Pascal de Sutter, les sextoys peuvent être particulièrement monstrueux, énormes et ne plus laisser de place au sexe "bio" de l'homme. Un sextoy coloré, pas sur-développé, aux formes douces qui se rapporte chacun à un fantasme bien connu de tous (pompier, millionnaire, "french man" ou coach de tennis) décomplexe vite le rapport à l'objet mais aussi à la masturbation... On peut même avoir des discussions rigolotes avec ses copines sans rentrer dans des détails crus : "Ah tu es plutôt millionnaire toi ? Moi, je préfère le prof de tennis..."