Love & Sex

La tyrannie des selfies et de la retouche d’images sur les réseaux sociaux a de quoi intimider. Comment se sentir suffisamment sûre de soi et ne pas trop douter de son charme pour séduire sans se mettre de pression ?

S’aimer soi-même

Comment avoir confiance en soi si l’on ne voit pas son image comme un atout ? En apprenant à se regarder avec bienveillance. Un, commencer par observer son corps dans sa globalité : au lieu de lister les détails que l’on n’aime pas dans la glace, reculer pour saisir sa silhouette en un regard. Tourner, danser, marcher… Notre corps vit en trois dimensions et c’est ainsi que les autres le voient : plein de présence, de vitalité, d’allure et d’énergie. Deux, demander à ses amies ce qu’elles aiment en nous. “Nos copines font toujours des compliments sur notre sourire, nos seins, nos hanches…” souligne Laura Beltran, psychologue et sexologue. “Il faudrait pouvoir poser le même regard sur soi.” Ou, à défaut, mémoriser ces déclarations d’amour comme autant de garde-fous pour les jours où l’on devient son propre tyran. Et trois, “se rappeler tout ce que ce corps nous apporte d’agréable” , ajoute Laura Beltran. “ Si on n’aime pas ses cuisses, se souvenir du plaisir d’une main qui les caresse.”

Cultiver ses passions

Sur les photos de soi que l’on préfère, c’est souvent l’émotion, le partage, le rire, qui font que l’on se trouve belle. On est souvent surprise de voir comme on irradie. Comment dégager ce rayonnement quand on n’est pas au mieux de sa forme, lors d’un rendez-vous ? Sur quoi s’appuyer ? Sur les passions qui font notre originalité. “Être passionnée et spécialisée sur des sujets divers (art, loisir, engagement…) rend une femme séduisante, car en se focalisant sur autre chose que sur elle-même, elle dégage dans la discussion une séduction naturelle qui fait que les autres vont s’intéresser à elle. Les hypernarcissiques n’ont souvent pas grand-chose à apporter à l’autre” , estime Nathalia Brignoli. Avoir une cause à défendre, une obsession à partager avec ferveur libérerait même notre aura érotique, selon le philosophe Vincent Cespedes, dans l’Ambition ou l’épopée de soi . Et suscite le désir.

Assumer sa féminité

Cela ne veut pas dire se glisser dans une image codifiée : minceur, jupe, talon, décolleté, maquillage… Sauf si l’on veut mettre un homme dans son lit. Pour séduire, mieux vaut trouver le style dans lequel on se sent bien. “Une femme peut être extrêmement séduisante en tailleur-pantalon avec une touche féminine ou en jean basket avec des accessoires bien choisis” , explique Laura Beltran. “La vraie question qu’il faut se poser, c’est quel genre de femme suis-je ? En général, mes patientes n’ont aucun mal à répondre : une femme assez libérée même si j’aimerais être plus libre, une femme au franc-parler mais avec une grande écoute… Assumer sa féminité, cela ne signifie pas mettre du rouge à lèvres, mais accepter qui on est, dans toutes ses dimensions.”

Se donner le temps

 

“Il faut des plages dans son agenda pour rêver, se laisser aller, traîner sur une terrasse, sans vouloir tout contrôler et s’épuiser dans un emploi du temps draconien” , souligne Nathalia Brignoli. Se donner du temps pour dîner chez des amis, se rendre à des concerts, à des événements organisés pour des célibataires, en fonction des lieux où on sera dans son élément. “Si on n’a pas le temps de séduire, comment trouvera-t-on celui de vivre une relation ?”