Love & Sex La Saint-Valentin est le moment traditionnellement choisi pour évoquer l’Amour. Pour le trouver, il existe certaines stratégies, bien définies par celle qui se proclame "love coach".

C’est décidé, j’arrête d’être célib !" Facile à dire. Moins facile à faire. Même s’il y a multiplication des sites de rencontres, des applications sur smartphone, des opportunités type "speed dating"… Les facilités techniques de communication ne font pas tout.

Pour Bénédicte Ann, love coach (car, si si, cela existe !), la chose n’est pas impossible à condition de ne plus se fier au hasard et d’agir en stratège. Dans son ouvrage "C’est décidé, j’arrête d’être célib !", qui vient de paraître (Albin Michel; 14,50 €), celle qui "a accompagné des milliers de personnes pour les aider dans leur vie sentimentale", nous livre 100 conseils pour trouver l’Amour. Comment se permet-elle de donner autant de recommandations "précises et avisées", selon elle ? "J’ai recueilli suffisamment de témoignages d’auto-sabotage amoureux dans mon activité professionnelle pour mettre au point une méthode qui assure à chacun(e) de trouver et de garder le ou la partenaire qu’il mérite", estime-t-elle.

A la recherche d’un amour durable

Trouver le grand Amour est une chose, mais le garder en est une autre, car ici c’est bien d’amour sincère et durable dont on parle. A la première question qui se pose : "Mais comment donc se fait-il que je n’ai pas encore décroché le gros lot ?", Bénédicte Ann répond : "l’univers de la rencontre est de plus en plus impitoyable; les pires aspects de la société de consommation l’ont pénétré : abondance et massification de l’offre, comportements pulsionnels, ère des produits jetables, quête à tout prix d’un bonheur dionysiaque".

Ensuite, poursuit l’auteur, "faute de connaître les lois qui le régissent, vous êtes livré à vous-même". Enfin, si cela ne marche pas, c’est que "vous endossez sans le soupçonner à l’âge adulte le rôle qui vous a été attribué autrefois."

Commençons par une introspection

Car le problème ne serait pas de "n’avoir aucune chance" ou de "ne pas savoir s’y prendre". Non, la première partie du travail de ce coach consiste à "aider ces personnes à mener une introspection sur elles-mêmes et à donner du sens à leur frustration relationnelle." Pour devenir acteur de votre vie sentimentale.

Quant aux conditions essentielles pour accueillir la bonne personne dans votre vie, il s’agit de comprendre d’où vous venez, identifier et transformer vos conditionnements, lâcher le besoin de reconnaissance de vos parents, cesser de vous sacrifier et vous préparer à sa venue. Après quoi, on apprendra à entrer rapidement en contact avec des partenaires répondant à nos attentes mais aussi à se comporter comme il faut lors des premières rencontres. Histoire de mettre toutes les chances de son côté ! Que l’on soit homme, femme, hétéro ou homo, jeune ou moins jeune.

© Pexels


Etape par étape, voici quelques premiers bons conseils à suivre

Parmi les "100 conseils pour trouver l’Amour" délivrés par la love coach, Bénédicte Ann, dans "C’est décidé, j’arrête d’être célib’", voici une petite sélection. Pour commencer.

Avant toute chose, faites le point pour en savoir où vous en êtes avec votre famille. Par rapport à vos parents : avez-vous dépassé vos rancœurs ? Vos éventuelles rancunes ?

Essayez aussi de voir où vous en êtes dans votre vie. Quelles sont les situations compliquées, laborieuses, que vous vivez régulièrement et dont vous vous passeriez? Et où en êtes-vous avec vos histoires d’amour, actuelles ou passées ?

Identifiez alors vos conditionnements. Pour cela, il suffit d’observer les relations que vous entretenez avec votre entourage. Mesurez-en les répercussions. Puis, tentez de vous libérer de ces conditionnements.

Une autre étape cruciale : faites le deuil de votre besoin de reconnaissance. "Tant que vous continuerez à quémander inutilement l’attention de votre famille ou à attendre sa reconnaissance, vous ne pourrez pas attirer le partenaire que vous souhaitez", souligne l’auteur.

Analysez ensuite vos relations amoureuses passées. Quels sont les trois partenaires qui ont le plus compté dans votre vie ? Pour chacun d’eux, décrivez en quelques mots le comportement récurrent qui vous agace le plus.

Vous stressez à l’idée d’une première rencontre ? Apprenez à respirer correctement.

Préparez le terrain. Puis, passez à l’action

Vient alors le moment de préparer le terrain. Il faut d’abord savoir qui vous voulez rencontrer. Réfléchissez à son style de vie. Aimeriez-vous qu’il vous suive dans votre vie trépidante ou le contraire ? Souhaitez-vous être adoptés par une bande d’amis sympas et une famille de substitution ou les vôtres sont-ils tellement formidables que, quoi qu’il advienne, ils ont la priorité ?

Mettez en place un univers dans lequel l’autre aura plaisir à se couler. Décidez d’investir votre lieu de vie. Faites de la place : rangez, triez, jetez !

Etape suivante : soyez sexy, cela s’apprend ! Acceptez votre corps tel qu’il est et valorisez-le ou faites ce qu’il faut pour qu’il convienne davantage. Entraînez-vous à la méthode des 3 S : sourire, silence, sérénité. "Il s’agit là de dégager une image sereine qui invite à la confidence. Et aussi de pratiquer le silence et surtout l’écoute, bref de vous museler, au sens propre, pour entendre ce que l’autre vous aurait sans doute tu".

Après quoi, il faudra passer à l’action : prendre le temps, se fier à son intuition, choisir les rencontres sur Internet mais aussi celles de la "real life", accorder de l’importance aussi à l’amitié, susciter des rencontres, créer des opportunités… Et réussir le premier rendez-vous, ce qui n’est pas une mince affaire, sachant que les premières secondes s’avèrent souvent cruciales.


Choisir la positive attitude

Qu’il s’agisse des sites, des applications ou de la vraie vie, l’univers du dating est impitoyable. "Vous serez confrontés à des pièges, des épreuves et des doutes", prévient la love coach, qui rappelle 7 grandes règles.

1. J’évite le silence assourdissant.

2. Je trie le bon grain de l’ivraie.

3. Je tire une leçon de la disparition de ma "cible".

4. Je repère le mensonge chez l’autre.

5. Je ne suis pas un numéro.

6. Je ne veux pas être manipulé.

7. Je me défends face à l’agressivité et à la goujaterie.