Love & Sex Après la chronique sur ce qui plaît aux hommes, voici la suite, tant attendue : ce qui permet à une femme de se sentir désirée, en confiance, épanouie. Par Marie Tapernoux, sexologue.


Il arrive que l’on entende des hommes dire qu’ils ne savent pas réellement ce qui plaît aux femmes. Il arrive également, trop souvent, que les stéréotypes du genre se mêlent de la discussion et imposent des notions plus dégradantes que respectueuses … mais finalement, savez-vous ce qui plaît aux femmes? ou tout du moins à une grande majorité d’entre elles ?


Complimentez-la

Ce n’est pas un secret, savoir que l’on plaît fait du bien, et ce, que l’on soit homme ou femme. Mais dans une société où les standards de beauté féminine sont omniprésents, c’est encore plus important…

Alors que ce soit sur la douceur de sa peau, sur sa nouvelle coupe de cheveux qui la rend plus sexy (car oui, vous aurez vu qu’elle est allée chez le coiffeur ;-), sur sa tenue qui la met en valeur, sur les courbes de son corps ou sur ses qualités d’amante, elle ne pourra se sentir que plus désirée, plus attirante et donc davantage connectée à son propre plaisir (plutôt qu’inquiète sur ses complexes ou performances).


Ne délaissez pas les moments de qualité 

Rien de surprenant, mais les partenaires seront d’autant plus proches et désirants après avoir passé un agréable moment ensemble.

Que ce soit un resto, un apéro, une balade, une sortie au théâtre, une chouette soirée avec des amis,... ces moments peuvent être assimilés à de réels préliminaires pour une grande partie de la gent féminine. Ils permettent de se sentir proches, de rires ensemble, ou simplement de partager ses ressentis sur une situation actuelle... se sentant écoutées et entendues, les femmes sont alors rassurées dans la relation, dans le lien existant avec leurs partenaires.

N’hésitez donc pas à mettre en place des moments de reconnexion entre vous, et ce assez régulièrement... votre sexualité ne s’en portera que mieux!


Parcourez ses différentes zones érogènes

Outre les zones érogènes primaires que sont le clitoris et le vagin, il en existe bien d’autres que l’on retrouve sur tout le corps : le cou, les lèvres, le cuir chevelu, les oreilles, la poitrine, les tétons, le ventre, les fesses, le haut des cuisses, les chevilles, les pieds, les orteils, … autant de zones qui peuvent être stimulées avec douceur, ou fougue, et qui éveilleront son désir et donc son excitation.

Et l’un n’empêche pas l’autre : ces premières zones réveillées, c’est avec d’autant plus de réceptivité que les zones sexuelles seront stimulées, au travers du pubis, des grandes et petites lèvres puis enfin le clitoris et le vagin en tant que tels.

Alors fini les précipitations systématiques : prenez le temps de savourer ces éveils sensoriels qui vous permettront, à tous les deux, de profiter pleinement de la suite.


Communiquez avec elle

Et oui, la communication, non plus, n’est pas un secret! Car échanger sur ce qui plaît ou ne plaît pas, c’est se donner des clés vers le plaisir.

Mais au-delà du contenu, c’est avant tout l’intention qui est à glorifier : aborder le sujet marque une réelle intention de mieux faire, de pouvoir se remettre en question sur des pratiques ou attitudes actuelles, et d’oser faire différemment, ce qui n’est pas toujours évident, reconnaissons-le.

Au travers de ces échanges, votre compagne ne peut qu’être flattée par votre intention de lui donner plus de place et d’importance. Elle se sentira également libre de vous en reparler si besoin, lui permettant de se sentir plus proche de vous, et plus authentique avec elle-même.

N’oublions pas qu’une crainte féminine est d’être considérée comme objet sexuel … en sentant que vous tenez compte de son plaisir, elle ne pourra qu’être rassurée à ce niveau.


Maximisez les stimulations

Fini de cloisonner les femmes entre clitoridiennes ou vaginales. Car même si certaines femmes ont plus facilement du plaisir par l’un ou l’autre biais, ces deux mêmes zones sont, en réalité, liées entre elles.

Je m’explique : après de nombreux débats sur le sujet, la vérité éclate enfin ! Le clitoris et le vagin sont étroitement liés, physiquement et sensoriellement, un peu à l’image de l’iceberg : la partie émergée correspond au gland du clitoris et la partie immergée se compose des corps caverneux et des bulbes clitoridiens qui entourent littéralement le vagin. Ce qui veut dire que, finalement, en stimuler un va stimuler l’autre … même si, dans la plupart des cas, l’un sera le déclencheur de l’autre.

Vous l’aurez donc compris : c’est en double-stimulant les zones vaginales et clitoridiennes que vous maximiserez les sensations chez votre partenaire! Et ce, même si elle se définit elle-même comme étant plutôt vaginale ou clitoridienne.


Câlinez-la

Après un rapport sexuel, certaines femmes se plaignent de voir leurs partenaires se retourner et s’endormir.. ayant la sensation de n’avoir alors qu’assouvi un besoin.

Redoutant de ne servir « qu’à cela », ces attitudes ne sont pas rassurantes en la matière.. alors qu’en soi, s’il y a bien un moment où l’on se connecte littéralement à l’autre, c’est lors d’un rapport sexuel!

Soyez donc attentifs à ces moments qui peuvent être l’occasion de prolonger cette sensation de bien-être et de plénitude, que ce soit simplement en se prenant dans les bras mutuellement, ou en exprimant à l’autre combien le moment était agréable.. le tout sur quelques compliments au passage...


Surprenez-la

Que ce soit dans la dimension conjugale ou sexuelle, la routine n’a rien de bon. Les "formules qui gagnent" sont efficaces, pratiques et faciles, mais ce n’est probablement pas celles-là qui procureront le plus de bénéfices pour les partenaires!

N’hésitez donc pas à proposer ou initier les choses différemment : massages aux huiles diverses, utilisation d’accessoires (en passant des plumes, bandeaux, bougies aux sextoys proprement dit), d’autres positions, d’autres inclinaisons qui maximisent les sensations (par exemple la levrette ou l’andromaque qui procurent des sensations tres différentes selon le degré d’inclinaison), d’autres caresses, d’autres lieux... car quand c’est fait avec respect et bienveillance, il est rare que cela soit mal réceptionné!

Et s’il y a de la pudeur ou de la timidité, n’hésitez pas à rassurer votre partenaire, car sentir que son compagnon sait ce qu’il fait avec l’objectif de donner du plaisir permet de lâcher-prise et donc d’en profiter encore davantage!

Voici, en quelques points, des éléments qui peuvent vous aider, ou simplement vous rappeler, à mieux cerner ce qui peut plaire à votre compagne, à votre partenaire.

Certains éléments sont évidemment communs aux hommes et aux femmes, tels que la communication, la valorisation ou encore les différentes zones érogènes à ne pas délaisser... et c’est bien rassurant de voir que malgré nos différences, nous avons des besoins et langages similaires! Il sera d’autant plus facile alors d’y être attentif, avec comme seul objectif de profiter pleinement d’un moment de plaisir et de connexion mutuelle.

Alors qu’attendez-vous ? Communiquez sur ce qui vous plaît, valorisez-vous mutuellement, soyez tactiles, ... le reste suivra inévitablement ! Conseils d’une sexologue...