Love & Sex
Il vous est peut-être déjà arrivé de vous rendre à un rendez-vous galant et de remarquer qu'il y avait une petite musique d'ambiance dans le restaurant qui vous accueillait. Même discrète, elle peut être un atout pour les hommes et augmenter leur pouvoir de séduction. 


La musique aurait un effet sur la manière dont les femmes hétérosexuelles perçoivent le visage d'un homme. Celui-ci serait plus attirant que dans un environnement dépourvu de musicalité. C'est à cette conclusion que sont parvenus des chercheurs de la Faculté de Psychologie de l’Université de Vienne. Ceux-ci ont voulu déterminer dans quelle mesure l'écoute de musique pouvait modifier l'attirance sexuelle et la perception de beauté d'un visage.

Les chercheurs ont réuni trois groupes de 32 personnes hétérosexuelles : un composé exclusivement d'hommes et deux de femmes. Les groupes de femmes étaient séparés entre celles qui avaient leurs règles pendant l'expérience et celles qui ne les avaient pas. 

Afin d'avoir les résultats les plus précis, ces personnes avaient été triées sur le volet selon des critères de formation musicale, de mêmes goûts musicaux, d'hormones et de situation amoureuse.

De la musique, mais pas n'importe laquelle

Après leur avoir fait écouter des solos de piano du XIXe siècle, de divers types (calmes, rythmés, etc.), les différents groupes ont dû se prononcer sur leur attirance envers un visage neutre et "moyennement attirant", ainsi que sur la potentialité d'une relation amoureuse avec cette personne.

Le même processus a été soumis à des personnes, mais sans musique cette fois.

Selon les résultats de l'expérience menée, les femmes ayant écouté des morceaux plus entraînants étaient plus aptes à noter positivement les visages vus que les femmes n'en n'ayant pas écouté. Leur cycle menstruel n'aurait aucune influence dans leur manière de juger les visages masculins.

Enfin, de manière étonnante, les hommes ne ressentiraient pas la même chose que leurs homologues féminines.

De manière modeste, l'étude affirme ne pas savoir pourquoi une telle influence de la musique a été enregistrée, mais les chercheurs prévoient de renouveler l'expérience sur un plus large panel afin "de mettre en lumière si les aptitudes musicales et la créativité sont à même de compenser en partie un déficit en termes d’apparence et de forme physique."