Love & Sex

Les vacances, l'occasion d'une sexualité plus pimentée, mais pas sans risques...

Chaque année, les enquêtes rapportent le même résultat : l'été est propice à la sexualité. La libido est à son apogée, surtout au mois de juillet. Pourquoi ? Il y a d'abord l'effet vacances, le moment idéal pour "se réveiller" après la monotonie du quotidien, la fatigue, le stress, etc. Le corps et l'esprit se libèrent, on respire, on renoue avec la séduction, les siestes à deux, et les fantasmes remontent à la surface. Le soleil et la lumière éveillent aussi l'appétit sexuel grâce à la création de sérotonine qui régule l'horloge biologique et l'humeur. Et contrairement à ce qu'on pourrait penser, la chaleur renforce les désirs. Puis, les tenues légères dévoilent les corps, les peaux se touchent plus facilement... Du coup, la tentation est grande de pimenter sa vie sexuelle, d'abandonner le lit et de tester plein de choses. Mais attention, s'écarter de son confort n'est pas sans risques. Voici quelques conseils pour éviter les désagréments et passer un bon moment.

N'oubliez jamais que l'exhibition sexuelle est plutôt mal vue et même passible d'une lourde amende selon le pays dans lequel vous vous trouvez. Piscines, plages, forêts, train, et autres lieux insolites, c'est tentant, mais mieux vaut s'assurer d'être vraiment seul au monde !

Faire l'amour dans l'eau (piscine, mer, jacuzzi, etc.) , c'est très tentant, mais ce moment qu'on imagine glamour ne se déroule pas souvent comme dans les films. Lorsque l'eau n'est pas purifiée, les parties intimes féminines sont exposées aux bactéries ou aux mycoses en présence d'une quantité trop importante de chlore. Aussi, contrairement aux idées reçues, l'eau atténue et même supprime la lubrification naturelle. Et c'est sans compter les irritations provoquées par l'eau salée et remplie de sable à la mer.

Il fait chaud, et pour peu qu'on ait consommé de l'alcool, on oublie souvent de se réhydrater. Un tue-l'amour ? Pas si chacun s'occupe d'apporter le verre ou la bouteille d'eau aux lèvres de son partenaire.

Attention de ne jamais laisser les préservatifs au soleil. La chaleur les fragilise, ils risquent de se déchirer plus facilement.

Faire l'amour à la plage, c'est un fantasme ! Mais ceux qui ont déjà testé le diront, c'est loin d'être très glamour. Le sable provoque des irritations externes sur la peau, mais évidemment aussi internes dans les parties intimes ou même la bouche. 

Dans la nature, mieux vaut toujours avoir un drap à portée de main car certaines plantes peuvent provoquer de l’eczéma et certains insectes se défendent tant bien que mal contre notre présence, comme les fourmis rouges...

Protégez-vous du soleil ! Une brûlure et c'est le tue-l'amour assuré, les galipettes devenant douloureuses, même les simples caresses.

On ne le répétera jamais assez. Les vacances sont propices à de nouvelles rencontres pour les célibataires, et donc jamais sans préservatif ! 

Enfin, soyez cool ! Les vacances à deux sont souvent l'objet de trop grandes attentes. L'occasion justement de ralentir et de prendre du temps pour soi et pour l'autre. Expérimentez le slow sexe, cela changera des moments de plaisir express. En pleine conscience, sans impatience, sans courir à l'orgasme directement, on redécouvre les préliminaires, le corps de son partenaire, les zones érogènes, etc.