Love & Sex Bonne nouvelle. Le marché du préservatif a connu en 2017une augmentation de 5,2 %.

Qui dit chaleur, dit pic de consommation de préservatifs. Selon une étude menée par Nielsen (société d’analyse), les périodes où les préservatifs sont le plus utilisés sont l’été et à la Saint-Valentin. Rien de surprenant. "C’est prouvé scientifiquement : les mois les plus chauds de l’année ne le sont pas qu’au sens littéral ! La lumière, la chaleur et le contexte éveillent le désir physique : la peau est plus bronzée, les jupes plus courtes, les décolletés plus profonds et les regards un peu plus malicieux. Autant d’éléments qui expliquent pourquoi notre libido augmente avec la température", explique la sexologue Alexandra Hubin interrogée par la marque de préservatifs DUO Sensation. Ce petit air de vacances permet à certains de lâcher prise et de profiter pleinement de leur sexualité. Mais attention, malgré l’envie soudaine, pouvant entraîner les gens à vouloir s’envoyer en l’air, se protéger reste la règle numéro un. Les maladies sexuellement transmissibles (MST) ne disparaissent jamais… La bonne nouvelle est que les jeunes et moins jeunes commencent à être assez conscientisés sur le sujet. Toujours selon une étude menée par Nielsen en 2017, le marché du préservatif a connu une augmentation de 5,2 %. Peut-être un peu grâce à DUO Sensation. Cette marque lancée uniquement en Grèce puis en Belgique, il y a un peu plus d’un an, se classe deuxième en terme de parts de marché avec 5,6 %. Une belle performance.

L’art du préservatif

Mettre un préservatif est un moment souvent redouté par les hommes, de peur que leur excitation ne disparaisse. La sexologue Alexandra Hubin donne quelques conseils (*).

Le moment de la pose du préservatif doit faire partie intégrante du moment intime et érotique. Jouer avec ou l’enfiler de manière sensuelle ne diminuerait en rien le niveau d’excitation. Il pourrait même l’augmenter.

Des petits doutes sur la manière de l’enfiler correctement ? Peur que ça prenne trop de temps ? La meilleure solution reste l’entraînement. Durant des petits moments de plaisir solitaire, s’entraîner à mettre ce petit bout de latex, ni vu ni connu est une bonne solution.

Le préservatif féminin est également une alternative. Plus difficile à se procurer car uniquement disponible en pharmacie il a pourtant un réel atout : il peut se placer à l’avance.

Plus d’excuse à ne pas mettre un préservatif ! Important à retenir aussi, les MST ne se transmettent pas uniquement lors de la pénétration. Les contacts avec la bouche et les doigts doivent également être pris en considération et demandent une protection.

(*)www.sexologiepositive.be