Magazine

L'Ange de Victoria's Secret souhaite "changer le monde" à sa façon à travers un message féministe. 


Les mannequins se voient souvent proposer de tourner des vidéos sexy. C'est notamment le cas pour le calendrier de l'Avent de Love Magazine, mais pas seulement. De nombreuses marques s’appuient sur les corps parfaits de ces demoiselles pour mettre en avant leurs produits. Plus c'est sexy, plus cela fait parler et plus la publicité sera partagée. Citons notamment le cas de la chaîne de fast food Carl's Jr. qui filmait de jeunes femmes pulpeuses comme Kate Upton ou Emily Ratajkowski en train de manger des hamburgers de manière ultra suggestive... 

Pour Adriana Lima, se mettre en scène dans des vidéos sensuelles pour un oui ou pour un non, c'est terminé ! 

"J'ai reçu un appel pour me demander de participer à une vidéo sexy et de la poster ensuite sur mes réseaux. Même si je l'ai fait de nombreuses fois, quelque chose a changé en moi quand une amie m'a confiée qu'elle ne se sentait pas à l'aise dans son corps. Cela m'a fait penser que chaque jour dans ma vie, je me lève en me demandant 'à quoi je ressemble?', 'vais-je être acceptée dans mon travail?'. C'est à ce moment que j'ai réalisé que la majorité des femmes se réveille probablement chaque matin en essayant de coller aux stéréotypes que nous imposent la société, les réseaux sociaux et l'industrie de la mode. J'ai pensé que ce n'était pas une manière de vivre, que ce n'est pas physiquement et mentalement sain. J'ai donc décidé de changer les choses. Je ne retirerai plus mes vêtements pour une cause 'vide'", a-t-elle déclaré sur son compte Instagram. Ce message était accompagné des hashtags natureisbeautiful (la nature est belle) et naturalissexy (le naturel est sexy).


"Nous, en tant que femmes, nous ne pouvons plus vivre dans un monde avec des valeurs aussi superficielles. Ce n'est pas juste pour nous. Je veux changer cela au nom de ma grand-mère, de ma mère (...) et ce changement commence par moi." 

Un message féministe mais également une prise de conscience que l'industrie de la mode dans laquelle elle travaille peut être source de complexes. En prenant cette décision, Adriana Lima tente d'enrayer le phénomène et de pousser les femmes à s'accepter telles qu'elles sont. 

Mais au-delà de ce beau message plein de force, une question plus secondaire se pose tout de même. Adriana Lima va-t-elle rendre son tablier (ou plutôt ses ensembles de lingerie)? En effet, la Brésilienne défile chaque année pour la marque de sous-vêtements Victoria's Secret. Va-t-elle, comme Alessandra Ambrosio, prendre sa retraite afin de ne plus s'exposer en petite tenue? Affaire à suivre !