Magazine

Venue présenter ses condoléances au roi Salmane d'Arabie saoudite suite au décès d'Abdallah ben Abdelaziz al-Saoud, Michelle Obama a enflammé les réseaux sociaux malgré elle. Les twittos saoudiens ont ainsi pointé un détail "impardonnable". En effet, la première dame des États-Unis est apparue non voilée. Or, dans ce pays, toutes les représentantes de la gent féminine se doivent de porter le voile, de préférence le niqab. Même si des exceptions sont accordées aux femmes étrangères, celles-ci avaient en général préféré cacher leurs cheveux afin de ne pas choquer. Un choix que n'a pas fait l'épouse de Barack Obama qui est apparue cheveux au vent, note le Washington Post. Une manière peut-être de protester contre la condition des femmes dans ce pays. Rappelons qu'elles n'ont presque aucun droit : elles ne peuvent pas conduire et ne peuvent pas non plus voyager sans avoir obtenu au préalable l'autorisation de leur tuteur.

Si officiellement, les dirigeants n'ont pas réagi - certains ont quand même refusé de lui serrer la main -, il n'empêche que, très vite, le hashtag #ميشيل_أوباما_سفور (#MichelleObamaNonVoilee) a rencontré un grand succès parmi les internautes saoudiens. Les plus conservateurs s'en sont donné à cœur-joie pour critiquer la First Lady rappelant que lors d'autres visites (en Indonésie notamment), elle avait porté le voile. Pour certains, il s'agit d'une insulte faite au défunt roi Abdallah. 

Précisons quand même que d'autres se sont servis de ce même hashtag pour applaudir le geste de Michelle Obama.