Magazine Examiné 300 fois par un médecin, passé 13 fois sur une table d'opération et présent sur la liste des patients en attente d'une greffe de poumon.

Le jeune Christopher, un Américain de 8 ans seulement, était malade depuis sa naissance aux yeux de tous.

Ce jeudi, la chaîne CBS a rapporté que la mère de l'enfant, Kaylene Bowen-Wright, 34 ans, a été inculpée pour coups et blessures sur son fils.

En effet, la jeune femme, dont la caution a été fixée à 150.000 dollars, est accusée d'avoir inventée toutes les maladies pour lesquelles Christopher a été soigné. Les médecins parviennent aujourd'hui à affirmer que l'enfant était en parfaite santé à sa naissance. D’après les documents de la justice, la mère souffrirait du Syndrome de Münchhausen par procuration, cela signifie qu’elle fabriquait les" maladies" de son enfant pour attirer l’attention.

Cette affaire a éclaté le mois dernier lorsque la mère a conduit son enfant à l'hôpital déclarant qu'il était victime d'une attaque cardiaque. Après examens, les médecins ont annoncé une fausse alerte, même s'il tremblait. Suspectant que les symptômes de Christopher aient été intentionnellement provoqués, ils ont prévenu les services sociaux.

Durant 8 années, la mère du garçon lui a mis en tête qu'il était malade, qu'il ne pouvait aller à l'école et qu'il ne vivrait jamais comme les autres enfants. Ce type de maltraitance a entraîné des troubles mentaux chez le garçon... alors qu'il n'a jamais été réellement malade. Christopher est passé trois fois à côté de la mort suite aux nombreuses opérations et à des infections dues aux sondes dans son corps.

Lorsque sa maman a été arrêtée chez eux, l'enfant était en fauteuil roulant, sous oxygène et nourri par une sonde. Kaylene Bowen-Wright avait récolté 8000 dollars via une plateforme de soutien pour soigner son fils.

Son père, qui n'a jamais vécu avec eux, déclare aujourd'hui être au courant que son ex-compagne abusait de son fils. "Il a un long chemin devant lui, je déteste le fait qu’il soit passé par tout ça. Je déteste tellement ça", a-t-il commenté.