Magazine

Cette ville, probablement la plus ancienne de Belgique, a gardé les traces de son passé gallo-romain.


Chaque année, lors du quatrième week-end de mai, Arlon fête l’arrivée du Maitrank. Ce célèbre apéritif, dont le nom signifie boisson de mai, est obtenu grâce à la macération d’une plante, l’aspérule odorante, dans du vin blanc. Le mélange est additionné de sucre et parfois d’orange. Également appelée Reine des bois ou Faux muguet, l’aspérule odorante pousse dans les bois de hêtres. Elle est récoltée en mai, d’où le nom de la boisson. La ville a créé le label Ambassadeur du Maitrank, pour les exploitants horeca qui en respectent la composition. La liste des ambassadeurs est disponible sur le site Web de l’office du tourisme. Il est à noter qu’à Arlon, de nombreux restaurateurs composent aussi des plats à base de Maitrank.

© Jacques Cornerotte

La plus ancienne ville de Belgique

Toutefois, le Maitrank n’est pas la seule raison de se rendre à Arlon. La cité, qui est probablement la plus ancienne ville de Belgique, fût prospère au cours des trois premiers siècles de notre ère. De nombreux éléments – tels que les vestiges des fortifications, des thermes, de la basilique romaine du VIe siècle, des chaussées romaines etc. – disséminés dans la ville, témoignent encore de ce passé antique. Deux tours romaines – les tours romaines Neptune et Jupiter – toujours debout, se visitent avec guides. Le Musée Archéologique expose des objets de la vie quotidienne ainsi qu’une riche collection de pierres funéraires de l’époque. Sa visite plonge les curieux dans les us et coutumes des cultures gauloises et romaines.

© REPORTERS

Une belle vue depuis l'église

La ville d’Arlon en tant que telle se découvre grâce à un petit livret. Ce fascicule renseigne une promenade balisée qui reprend et explique différents points d’intérêts de la cité. La brochure est disponible gratuitement à l’office du tourisme. Ce dernier organise des visites guidées de la région sur différentes thématiques; religieuse, archéologique, etc.

À ce titre, nous ne pouvons pas quitter Arlon sans mentionner son patrimoine religieux. L’Église Saint-Donat, située sur une colline qui surplombe la ville vaut le détour. Son Belvédère, une tour haute de 134 marches offre une vue imprenable sur Arlon et ses alentours. La région fourmille de chapelles et églises, comme l’Église Saint-Martin située en centre-ville ou le site de Clairefontaine, qui abrite les vestiges d’une ancienne abbaye cistercienne. Le site, construit par la comtesse Ermesinde (1186-1247), était réservé à des femmes de la noblesse.