Magazine

Un vendeur de 'Wish' a utilisé son image sans son consentement pour vendre tout ce que Celeste dénonce.


Vous ne la connaissez peut-être pas mais Celeste Barber est une vraie star sur le net. L'Australienne aux 5 millions d'abonnés s'est fait connaître en reproduisant (et en moquant) les clichés postés par les stars sur Instagram.

Récemment, elle a eu la très mauvaise surprise de découvrir qu'un vendeur de Wish - application permettant d'acheter divers objets via son téléphone - avait utilisé son image sans son consentement pour vendre des patchs minceurs. Sur la pub de la boutique en ligne, on peut voir à gauche Celeste et à droite une star (mince) dans la même position qu'elle. Ce que promet cette marque peu scrupuleuse? Mincir pour ne plus ressembler à Celeste... 

C'est une internaute qui a alerté la jeune femme sur Twitter.

Furieuse, Celeste a interpellé Wish qui ne lui a toujours pas répondu. 

Celeste, figure du "body-positivisme"

Non seulement la marque a utilisé l'image de Celeste sans son autorisation mais surtout... pour vendre des patchs amincissants alors que la jeune femme lutte corps et âme contre le diktat de la minceur.

En reproduisant les clichés de stars de façon humoristique, Celeste cherche à déconstruire les clichés véhiculés sur Instagram (et ailleurs) et à montrer aux femmes ce que peuvent donner les poses "parfaites" des stars dans la réalité. Une démarche inspirante et "body positive" qui a inspiré beaucoup de femmes.