Magazine

Depuis sa création en 2010, French-Connect se veut trait d’union entre Français et Belges, au niveau networking, entrepreneurial, emploi mais également vie quotidienne et sorties. Le tour de la question avec les deux associées qui portent cette plate-forme pratique.


Les sites qui offrent des infos sur la vie à Bruxelles, il en existe. D'autres dont l'offre éditoriale est faite de bons conseils business et emploi, aussi. Et des réseaux de networking, ça n'est pas vraiment nouveau non plus. Mais un site qui rassemble des bons plans « lifestyle », des offres d'emploi et des conseils business et qui entend mettre en contact les Français qui arrivent en Belgique et les Belges c'est juste unique.

Depuis 2010, French-Connect.be a fait de ce trium-virat online sa marque de fabrique et propose à ses 4500 membres et 30 000 lecteurs par mois de se tenir informés sur le web, à travers les newsletters ou en participant à des événements de networking. Et depuis janvier de cette année, propose des offres d'emploi à ses membres.

« J'ai créé French-Connect parce que je ne trouvais pas ce que je cherchais moi, en arrivant ici », explique Stéphanie Sellier, la fondatrice, française et dynamique qui se décrit elle-même comme une « jongleuse de projets ».


Rencontres networking plus conviviales que formelles

Connecter les Français et les Belges entre eux se fait à travers des événements conviviaux en soirée. L'idée est de contribuer à une rencontre naturelle par des apéros à thème, sous forme de « jeux », et quizz. En plus, Stéphanie Sellier, qui déniche des dizaines d'adresses par mois, met à profit cette expertise pour organiser les events dans des endroits cosy et originaux.

Elle travaille désormais avec Muriel Chapelle, Belge, formant ainsi un duo d'associées représentant ainsi la parité de leur audience : environ 50% de Belges et 50% de Français. « On a monté cette plate-forme pour devenir un acteur de l'emploi. Le but ici est que les Français voulant s'installer en Belgique trouvent de l'emploi ou créent leur entreprise. »

Le site met donc depuis peu à disposition des offres d'emploi pour des postes où le néerlandais n'est pas nécessaire. « Quand on arrive en Belgique, on ne peut pas apprendre directement un néerlandais qui servira au travail », justifie Stéphanie. Mais le site propose en partenariat des cours de néerlandais intitulés « kit de survie » !


Pour les curieuses et curieux bon vivants

« Nous proposons aussi des ateliers pour les épouses qui suivent leur mari. Des ateliers pratiques d'anglais, de gestion du changement et des réunions afin qu'elles fassent connaissance ou encore des mises à jour de CV et de compétences pour qu'elles se remettent sur le marché du travail », souligne Muriel.

La partie lifestyle avec plein d'adresses et de bons plans (principalement sur Bruxelles mais parfois concernant d'autres villes) est venue d'une constatation : « Les infos perso et pratiques viennent par Facebook, les opportunités professionnelles par LinkedIn », remarque Stéphanie Sellier. « Nous avons alors voulu faire une plate-forme qui représente la vie, notre vie quotidienne avec tous ses aspects », poursuit Stéphanie Sellier. On propose iansi en ce moment une sélection d'adresses japonaises, de découvrir l'expo Chagall ou de ne pas manquer la Museum Night Fever.

Avec en filigrane, une volonté bien présente : ne pas laisser les Français rester dans un microcosme, entre eux. « C'est tellement plus riche de partager ses expériences. Et les Belges sont présents, curieux des autres et accueillants », concluent les deux femmes.

Le site a un accès gratuit, devenir membre l'est aussi.


Plus d'infos sur www.french-connect.com