Magazine Christian Clavier qui vient d'acheter à Bruxelles invite-t-il son ami le grand Gégé à venir boire un verre chez lui à Saint-Gilles après le travail ? Personne ne le sait mais le duo a en tout cas investi le quartier Jules Malou à Etterbeek depuis le 14 février pour y tourner du matin au soir le nouveau film de Bertrand Blier !


Dans la rue Jules Malou à Etterbeek, c'est le silence. Brisé par des éclats de voix : Gérard Depardieu est en train de se disputer avec Christian Clavier tout en descendant cette rue calme d'un petit quartier peu connu, niché entre La Chasse et Jourdan.

Le duo tourne le nouveau film de Bertrand Blier, qui bien au chaud dans sa parka fourrée observe avec attention, entouré de ses assistants, la scène où Depardieu a l'air d'un loser trottinant derrière Clavier, bronzé à la Donald Trump et affichant l'air d'un nabab énervé coincé dans son manteau en poil de chameau.

Intitulé Convoi exceptionnel, le film de l'auteur de 78 ans est décrit comme « une œuvre folle » et raconte l'histoire d'un paumé qui va rencontrer un homme qui a un sacré pouvoir sur lui puisqu'il détient le scénario de sa vie. C'est la première fois depuis 15 ans que Gérard Depardieu retrouve Christian Clavier pour un long métrage. A l'époque, les deux compères avaient tourné ensemble Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre.


Le Etcetera, le café du quartier en vedette !

© DR

Depuis le 14 février et pour une dizaine de jours, c'est donc le quartier Jules Malou/Philippe Baucq qui bruisse d'activité (et d'interdictions de stationner) : il a été choisi pour tourner de nombreuses scènes de ce film. Le Etcetera, le café du coin, qui fait les beaux jours du quartier avec sa belle terrasse et sa façade typique en bois a aussi été « réquisitionné ». Désormais, sur ses larges baies vitrées, s'inscrit son nouveau nom : « Café Le Boyard » et à sa tête, Bouli Lanners, plus vrai que nature en patron de bar qui refusera de servir la moindre bière aux « héros » de ce drôle de film qui est décrit comme « anticonformiste ». 

Une cinquantaine de personnes en tout (des employés de la commune chargés de bloquer les rues, les assistants du réalisateur, le catering, les régisseurs, les scripts, les techniciens, les acteurs bien sûr, ...) s'agitent donc du matin au soir dans ce coin tranquille. Quelques habitants du quartier se régalent devant ce spectacle singulier, ce n'est pas tous les jours que l'on voit un Depardieu dans sa rue !

Chose amusante : les deux grands acteurs ont des doublures qu'on peut facilement confondre avec elles. Ces « sosies » (surtout de dos) sont les doublures lumières et permettent aux deux stars de ne pas être sur le plateau sans arrêt. Un gros camion près de la place St-Antoine leur permet d'ailleurs de se reposer à l'abri des regards.

La commune d'Etterbeek a prévenu tous les riverains pour leur permettre de s'organiser concernant les blocages des rues et les places de parking manquantes. Mais personne ne semble se plaindre, le spectacle est garanti ! Et un verre de fin de tournage est prévu avec une partie de l'équipe cinéma, à l'initiative des boîtes de production Versus et Curiosa Films et du bourgmestre.

© DR