Magazine
Une journée sous le signe du ruban blanc. 


Chaque années dans le monde, des milliers de femmes sont battues, maltraitées et violées. Ce 25 novembre est la journée internationale des violences faites aux femmes. Il s'agit en effet de faire prendre conscience au monde entier le calvaire que vivent parfois les femmes.

La fondation Kering (groupe de mode de luxe) a décidé de lancer une campagne avec le simple #ICouldHaveBeen. L'idée est que des stars masculines posent accompagnées du mot-clé "J'aurais pu être" suivi du prénom féminin qu'ils auraient reçu s'ils étaient nés dans la peau d'une femme. Qu'auraient-ils vécu s'ils étaient nés femme? Quel aurait été le comportement des hommes à leur égard? Christopher Kane et Joseph Altuzarra prennent la pose sur ces photos.

Les stars féminines (ici Selma Hayek et Stella McCartney, les cofondatrices de la fondation) posent à côté de la phrase "J'aurais pu être elle". Ces slogans sont accompagnés de chiffres inquiétants sur les violences à l'encontre des femmes.

Un mouvement repris dans le monde entier étant donné que le journaliste de Quotidien, Hugo Clément, a lui aussi pris la pose pour dénoncer le chiffre d'une adolescente sur 4 victime des réseaux sociaux.

A l'époque où l'affaire Weinstein a libéré la parole des femmes qui ont subi des agressions ou des faits de harcèlement sexuel, il est important de faire changer les comportements et trouver des solutions pour éliminer totalement ce fléau!