Magazine C'était l'effervescence ce matin sur les réseaux sociaux: Banksy, le célèbre et pourtant non-identifiable street artist anglais, a été arrêté, et son identité révélée. Il s'agirait de Paul Horner, un homme de 35 ans né à Liverpool. Entre stupéfaction et indignation, on a vu des internautes manifester leur soutien à l'artiste.  On en a également vu s'empresser de relayer l'info, histoire d'être sûr de gagner un maximum de followers sur Twitter. 









L'arrestation de l'homme fort (et fortement célèbre) du street art, qui a popularisé cette forme d'art, parfois malgré lui, a donc fait grand bruit. Pourtant, il n'en était rien, et c'était facile à savoir: l'information de cette arrestation ne provenait que d'une seule et unique source: The National Report, à savoir... un site parodique, comme Le Gorafi en France, ou NordPresse chez nous. La mise en scène était bien ficelée: l'article assure que la BBC a confirmé l'information, le tout appuyé par un lien menant... à la page d'accueil de la BBC. Fausses interviews de policiers, photos issues d'autres faits d'actualité, tout était arrangé pour que l'on y croie. 



Et même Wikipedia est tombé dans le panneau (la page a depuis été supprimée).

© prntscreen


Il suffisait de recouper cette unique source pour rapidement comprendre qu'il s'agissait d'une intox. Une intox sous forme d'hommage (ou plagiat) à l'intox, puisque l'identité supposée de Banksy, Paul Horner, avait déjà été utilisée quelques dizaines de mois auparavant lors d'un hoax.. qui assurait que Banksy avait été arrêté. 

Mais l'internaute partageant plus vite que son ombre, le mal était déjà bien fait: la fausse arrestation de Banksy a été partagée des centaines de milliers de fois

Rappelons que Banksy lui-même se joue souvent des médias, du monde de l'art et du public, sa plus belle arnaque à ce jour restant son documentaire "Exit Through The Gift Shop", où il créa pour dénoncer les dérives marché de l'art un artiste, Mr. Brainwasher ("laveur de cerveaux"), dont les "œuvres" se sont vendues à travers le monde et la cote sur le marché de l'art a grimpé de manière hallucinante en quelques mois seulement, quelques mois durant lesquels Banksy dupa (même si rien n'a été confirmé ou infirmé à ce jour) tout le monde. Les œuvres de Banksy se vendent aujourd'hui plusieurs centaines de milliers d'euros. 

Vous pouvez découvrir le documentaire "Exit Through The Gift Shop" dans son intégralité en VO sous-titrée en cliquant sur le lien vidéo ci-dessous.