Magazine

Ce nouveau hashtag body positive a été lancé en France après le harcèlement d'une jeune fille sur Twitter.


Il y a quelques jours encore, Marie, une Française de 22 ans, se faisait frapper au visage après avoir tenu tête à son harceleur. Aujourd’hui, lassées d’être critiquées ou injuriées à cause de leur look, des femmes brandissent un nouveau hashtag qui fait beaucoup de bruit : #JeSuisCute.

Hashtag de soutien

C’est Manny Koshka, une mannequin lilloise de 29 ans, qui en est à l’origine. A la base il s’agissait pour elle de soutenir une autre jeune fille, victime de harcèlement. La cause ? Une photo d’elle en petite tenue postée innocemment sur Twitter. « Je suis cute » (« Je suis mignonne », ndlr), avait-elle écrit en légende. « J'ai posté la photo parce que je l'aimais bien, sans arrière-pensées », a confié l'intéressée, 18 ans, à Franceinfo.

Changer les mentalités

Le hashtag prône avant tout « la liberté de disposer de son corps », a expliqué Manny au Huffington Post. Une manière de résister aux petites agressions (physiques ou verbales) que les femmes subissent au quotidien, sur les réseaux sociaux ou dans la rue. Un slogan qui a trouvé un écho auprès de nombreuses internautes puisqu’il aurait déjà été repris plus de 100 000 fois en quelques jours. Dans l’espoir de changer (enfin) les mentalités.

Mais la route semble encore bien longue. Comme le rapporte Soir Mag, les réactions hostiles au mouvement ne manquent pas. Forçant, parfois, des femmes à retirer leurs photos.