Magazine

Le scandale Weinstein a mis en lumière les agissements sexuels d'hommes puissants dont l'une des défenses, devant l'ampleur du scandale provoqué, est d'invoquer l'addiction sexuelle comme une maladie compulsive qui serait à l'origine de leurs comportements pervers. Mais que recouvre l'addiction sexuelle ? Peut-elle tout "expliquer" à elle seule ? Quelles formes prend-elle ?

Nous avons interrogé la sexologue Marie Tapernoux sur cette dépendance qui fait perdre le contrôle et qui est, pour elle, une réelle maladie chronique derrière laquelle on ne peut cependant se cacher pour se dédouaner. "Le harcèlement sexuel est davantage une conséquence de l'addiction qu'une addiction elle-même. Ce n'est pas parce qu'on est harceleur qu'on est addict au sexe et pas parce que l'on est sex-addict qu'on est harceleur", explique-t-elle. Marie Tapernoux est l'Invitée du samedi de LaLibre.be.

(...)