Magazine La vidéo postée par sa mère a fait le tour de la toile il y a quelques jours.

Keaton Jones, en larmes, témoigne face caméra de son harcèlement à l'école. Postée sur le compte Facebook de sa maman, la vidéo a été visionnée plus de 22 millions de fois et compte plus de 400.000 partages.



Si elle a surtout touché des parents du monde entier, la vidéo a également ému quelques stars, comme Rihanna, Selena Gomez, Hailee Steinfeld et Chris Evans. 



Encore plus fou, une campagne de récolte de dons a été lancée sur la plateforme GoFundMe. Il y a deux jours, le montant avait déjà atteint 57.000 dollars... avant d'être interrompue.

Pourquoi?

Cette belle histoire de solidarité a pris une tournure inattendue et peu croyable. En effet, les internautes qui se sont intéressés à la famille de Keaton ont découvert des "détails dérangeants" sur le compte de sa maman, Kimberly Jonas.

Parmi ses photos est apparue celle où elle tient un drapeau confédéré, un symbole connu pour être utilisé par les suprémacistes blancs aux Etats-Unis. Une autre photo présente toute la famille avec le drapeau devant la maison et une des sœurs de Keaton qui tient un pistolet.

© FACEBOOK


Naturellement, les polémiques se partageant rapidement sur les réseaux sociaux, la famille Jones a été accusée de racisme sur Twitter. Et les stars se sont ravisées dans leur élan de soutien.

Certains internautes se sont demandés si cela justifiait le harcèlement scolaire du jeune Keaton tandis que d'autres accusent la famille d'essayer de se faire de l'argent grâce à la vidéo.

Le 12 décembre, Keaton et sa mère se sont exprimés à ce sujet sur CBS. Kimberly Jones défend les photos critiquées de son compte Facebook, qu'elle qualifie d'"ironiques" et "pour rire". Elle rejette l'idée d'un soutien à une idéologie raciste et admet savoir que "le meilleur comme le pire" pouvait arriver après la publication de cette vidéo.