Magazine
Elle a posté un message dont le but est d'encourager les femmes à s'accepter telles qu'elles sont et à ne pas écouter les critiques.


A 25 ans, la mannequin danoise Nina Agdal a déjà une carrière bien remplie dont le summum a été atteint lorsqu'elle a défilé pour la célèbre marque de lingerie Victoria's Secret.

La jeune femme a également enchaîné les couvertures de prestigieux magazines (Esquire, Sports Illustrated, etc.) à la vitesse de l'éclair. Mais ce n'est pas tout : Accessorize et la marque de maillots de bain Banana Moon ont fait appel à elle en tant qu'égérie. Elle a également tourné dans des spots publicitaires, dont l'un a été diffusé devant l'événement sportif le plus regardé de l'année : la finale du Super Bowl. Et, comme si cela ne suffisait pas, elle est apparue à deux reprises au cinéma.

Côté vie privée, Nina Agdal est connue pour avoir fréquenté le chanteur de Maroon 5, Adam Levine, ainsi que l'acteur Leonardo DiCaprio.

Mais sa plastique de rêve ne l'empêche pas de recevoir des critiques sur son corps. Nina Agdal a en effet été jugée... trop grosse pour une campagne. Ni une ni deux, la top a tenu à publier un message sur Instagram pour dire haut et fort qu'elle s'assume complètement telle qu'elle est.

Un message inspirant

"Aujourd'hui, je suis déçue et consternée par la réalité très dure de l'industrie de la mode. Il y a quelques mois, j'avais accepté de poser pour une équipe créative en laquelle je croyais. J'étais très excitée de collaborer avec eux. Mais mon agent a fini par recevoir un email de leur part expliquant qu'ils ne feraient pas appel à moi parce que 'je ne correspondais pas à leur marché'. Ils ont dit que mon apparence avait changé par rapport à mon portfolio et que je ne rentrerais pas dans les échantillons qu'ils proposaient (à cause de mon poids), ce qui est complètement faux. Quiconque s'intéresse à moi sait que je n'ai pas le même corps que les autres mannequins : j'ai un corps athlétique et des courbes saines.

Après un an où j'ai surmonté les pressions de l'industrie et à faire face à une anxiété sociale paralysante, j'ai accepté cette mission en tant que FEMME de 25 ans qui se sent très bien dans sa peau et plus saine que jamais. Il y a des jours où j'ai une taille d'échantillon, des jours où j'ai une taille 4 (taille 36) et des jours où j'ai une taille 6 (taille 38). Je ne suis pas bâtie comme un mannequin de défilé, je n'ai jamais été si mince. Mais maintenant plus que jamais j'embrasse mes formes et je m'entraîne dur à la salle de sport pour rester forte et, surtout, saine. Je suis fière de dire que mon corps a évolué depuis l'époque où j'ai commencé dans cette folle industrie en tant que FILLE de 16 ans avec des habitudes alimentaires malsaines.

(...) J'ai décidé de mettre cette image pour attirer l'attention sur un sujet qui est plus grand que moi et qui affecte tellement de gens, pas juste dans l'industrie de la mode, mais en général, pour que les femmes se rassemblent et célèbrent leurs corps. Trouvons des moyens de nous construire tous ensemble au lieu de nous déchirer."