Magazine L'association Burns and Smiles partage un film de sensibilisation sur le combat des grands brûlés qui subissent le regard permanent des autres.


"Il faut oser affronter tous ces regards, savoir comment réagir au mieux pour ne pas susciter plus de curiosité et se fondre dans la masse. Ce combat peut se révéler plus ou moins intense, selon la personne et l’importance de ses cicatrices : il se manifeste autant par la peur de sortir acheter son pain que celle d’aller à la piscine." peut-on lire sur le site Burns and Smiles. L'association, qui a pour mission de lutter contre l'isolement des brûlés et de les aider à se réintégrer dans la société, a partagé un film de sensibilisation sur leur combat au quotidien. 

Réalisée par TBWA Paris et tournée à Liège, la vidéo très émouvante met en scène la vie d'un grand brûlé qui ne sort que le jour d'Halloween pour éviter d'être dévisagé. Pendant quelques heures, il devient le "gars le mieux déguisé" et se balade sur la fête forraine et dans les bars sans devoir affronter les regards curieux. "Je n'ai mis personne mal à l'aise. J'étais un mec normal parmi les mecs normaux." Puis il rentre chez lui "C'était chouette hein ? A l'année prochaine peut-être."