Magazine

Tantôt vues comme des "rabat-joies" ou des "emmerdeuses", les féministes assumées peuvent être la cible de railleries. Un simple coup d'oeil sur les réseaux sociaux montre l'étendue des commentaires parfois nauséabonds qui leur sont destinés. Preuve que si le mot féminisme est abondamment employé, il est encore mal compris. Le combat féministe est non seulement louable mais a surtout permis toute une série d'avancées extraordinaires en matière de droits. Dans le cadre de la Journée internationale des droits de la Femme célébrée le 8 mars, nous avons parlé "féminisme" avec Valérie Piette, professeure d'Histoire à l'ULB.