Magazine

Le Travel Storytelling Festival aura lieu du 14 au 17 avril à Bruxelles, au centre de création LaVallée à Bruxelles. Pendant 4 jours, des voyageurs audacieux et des nomades passionnés partageront leurs plus belles expériences vécues aux quatre coins du monde. L'occasion de s'évader vers d'autres horizons, d'écouter des personnes qui ont voyaautrement et de s'en inspirer.


À travers, entre autres, des photos, des expositions, du yoga tibétain ou de la musique, il sera possible de découvrir des histoires et des émotions nouvelles. Une série de workshops sera également accessible avec des thèmes tels que "Comment être sociable en voyage" avec Bjorn Troch, "Découvrir le monde sans pouvoir marcher" avec Blandine Even et "Dites oui'' avec le britannique Dave Cornthwaite.

Derrière le Travel Storytelling Festival, on trouve deux amies, Sylvie Farr et Caroline Weiler. Un festival d'inspirations pour voyager autrement, partager une passion, sortir de sa zone de confort afin d'explorer le globe et de vivre des expériences uniques.


Caroline Weiler, voyageuse infatigable et curieuse nous en parle.

Quel est votre objectif avec le Travel Storytelling Festival ?

Il s'agit d'inspirer les gens et de changer leur manière de voyager, de changer leurs habitudes. Nous croyons toutes les deux au pouvoir du storytelling, il peut changer les mentalités. Ce festival n'est pas un salon de vacances, nous ne cherchons pas à vendre des voyages. Nous l’avons organisé dans le but d’écouter des personnes qui ont voyagé différemment et qui peuvent donner envie aux visiteurs de changer leurs habitudes. Le Belge de base, dont nous faisons partie, a généralement 4 semaines de vacances qu'il passe au ski, à la mer ou vers des destinations lointaines. Nous voulons montrer que tout est possible. Qu’il ne faut pas nécessairement parcourir des sentiers déjà battus par des milliers de touristes.


© REPORTERS
Danemark


Elle est née comment cette belle idée ?

J'ai rencontré Sylvie en septembre 2015. Nous sommes toutes les deux passionnées de voyages authentiques et humains. Mexique, États-Unis, Irlande, Iles Féroé, Danemark, Népal, etc. Sylvie a aussi fait de l'aide humanitaire au Burkina Faso et en Croatie. À Bruxelles, Sylvie créait des carnets de voyage personnalisés (Hit the Road Book notamment) et je travaillais sur une application de voyage. Nous avons participé à un startup weekend pour réaliser l'appli de voyage. Avant de la lancer, nous voulions réunir une communauté de voyageurs et nous avons donc décidé d'organiser une petite soirée avec des storytellers afin de raconter nos histoires de voyages.


© REPORTERS
Népal


Au départ, vous vous attendiez à un tel engouement ?

Non pas du tout, on ne pensait pas mettre sur pied un festival avec des concerts, des discussions, des expos, des partenaires et d'autres activités ! Mais le phénomène a pris beaucoup d’ampleur car beaucoup de monde s'est intéressé à cette idée, unique au monde !


Il y aura plus de 45 storytellers sur le Festival, comment les avez-vous sélectionnés ?

Pour les intervenants, nous avons d'abord écumé notre réseau. Certains sont des amis. D'autres sont des personnes que nous avons croisées en voyage. Quand nous sommes à l’étranger, nous créons très vite des liens. Il y aura également des storytellers que nous voulions absolument. Des personnes qui ont vécu des aventures incroyables. Pas mal de Belges aussi. Lucie Cincinatis par exemple. J'admire son esprit libre. À 16 ans, elle a entrepris un tour du monde. Aujourd'hui, elle organise des treks dans les montagnes de l'Himalaya avec son entreprise The Donkeys. Son but est d'aider les enfants en leur proposant des workshops créatifs. Chaque intervenant a son projet et son vécu, c'est ça qui est riche. Je pense aussi à Alexis Guillaume, qui est marin depuis plus de 20 ans et le couple d'Elisa Detrez et Max Coquard, de véritables aventuriers qui sont toujours sur les routes. Nous avons également fait un appel d'offres et nous recevons encore aujourd’hui de nouvelles candidatures que nous devons malheureusement refuser. Nous les gardons pour une prochaine édition. J'ai aussi envie de parler de la projection de Terra : l'ode au vivant. C'est le dernier film de Yann Arthus-Bertrand. Dans sa beauté, il parvient à éveiller les consciences. À voir !


© REPORTERS
Antarctique



Quel est votre public ?

Le Travel Storytelling Festival s'adresse à tous les publics. Des jeunes qui ont envie de voyager, des familles qui partent en van, des trentenaires qui veulent voir du pays, des parents avec des enfants en bas âge et même des retraités. Les voyages sont faits pour tout le monde. Il faut juste bien s'organiser et oser ! Nous espérons faire rêver et inspirer les visiteurs. De plus, de très beaux lots seront mis en jeu. Des billets d’avion pour l'Australie, des week-ends à Budapest, des tentes, des lunettes et de bonnes chaussures de marche entre autres.


Travel Storytelling Festival, rue Adolphe Lavallée 39 - 1080 Brussels, Belgium


© Travel Storytelling Festival