Magazine Le secrétaire d'Etat à la politique d'Asile, le CDH Melchior Wathelet, a été victime d'un attentat pâtissier ce mardi alors qu'il donnait cours à l'Ihecs à Bruxelles.

Quatre membres d'un collectif d'extrême gauche l'ont entarté et ont posé une exigence de régularisations des sans-papiers. Selon Le Soir, il s'agit de "membres d'un comité de sans-papiers qui voulaient protester contre l'immobilisme de la politique de régularisation".

Cet entaratage a eu lieu alors que Melchior Wathelet délivrait son cours d'introduction au droit dans un auditoire de l'Ihecs devant 400 étudiants.

Melchior Wathelet est allé se laver puis est revenu donner son cours de droit. Il a été accueilli par les applaudissements des étudiants qui se sont levés pour lui faire une standing ovation.

Interrogé, Jean-François Raskin, l'administrateur général de l'Ihecs, dit "déplorer ce genre d'attitude". "Ce n'est certainement pas une manière de se faire entendre ni de plaider une cause qu'elle quelle soit", explique-t-il. Jean-François Raskin ajoute: "Je salue la réaction digne et très adulte des étudiants".

Le siège du CDH, à la rue des Deux Eglises, avait déjà été occupé la semaine dernière par des demandeurs d'asile. En 2010, l'Office des étrangers a régularisé 24199 personnes, soit 75% de plus qu'en 2009.