Magazine Vous les croisez partout : avec leur longue barbe, leur marcel, leur chemise à carreaux, leur sacoche en cuir vieilli. Les hipsters cherchent à faire la différence. Pourtant, force est de constater qu'ils finissent par tous se ressembler. 

Un neuroscientifique français explique ce paradoxe, rapporte le Standaard.

Il l'explique dans une étude du Collège de France intitulée : "L'effet hipster : quand tous les anticonformistes finissent par se ressembler".

"Prenez un large échantillon d'individus qui interagissent, . En essayant d'être différents, ils vont tous finir par faire la même chose en même temps", avance le chercheur Jonathan Touboul dans son étude.

Pourquoi ?  "Il faut du temps à un individu pour enregistrer les décisions des autres. Il est impossible de savoir ce que les autres décident en temps réel"

Résultat : Ce laps de temps relativement long engendre le fait que tout le monde change en même temps. "Un vrai hipster devrait être en innovation constante pour se démarquer". Mission impossible, selon le scientifique.

Sa recherche ne se limite pas aux hipsters. Intitulée "l'effet hipster", son analyse peut s'appliquer "à tous les groupes qui décident d'aller à l'encontre de la majorité", comme les traders par exemple.