Magazine

Surprenant, mais vrai : certains professionnels déconseillent un lavage trop régulier. Explications.


En période d'épidémie, c'est plus qu'un réflexe, c'est un instinct de survie. Nous sommes nombreux à nous laver les mains dès que l'on arrive au bureau ou à la maison, puis à intervalles plus ou moins réguliers afin d'éliminer tout microbe potentiel. Nous aurions peut-être tort.

Le bon rituel

Interrogée par LCI, une bactériologue est revenue sur les avantages, mais aussi les inconvénients d'un tel rituel. Si le faire après avoir été aux toilettes relève du bon sens - on estime pourtant qu'un Belge sur deux seulement le ferait -, une fréquence trop importante pourrait nous nuire. « À trop se laver les mains, on risque de se débarrasser de son propre microbiote », souligne ainsi Geneviève Héry-Arnaud. Cet ensemble de micro-organismes joue en en effet un rôle prépondérant dans notre système immunitaire : il nous protège des germes en nous y habituant. Se laver les mains oui, mais pas de manière excessive.