Magazine

À l’occasion de la Journée mondiale de la fille, une ONG a choisi une chanson de Queen Bey pour porter un message fort en faveur des filles à travers le monde.


Après « Wannabe » des Spice Girls, au tour de « Freedom » de Beyoncé de devenir un hymne pour les femmes dans le monde. Aujourd’hui, c’est la Journée mondiale de la fille et pour marquer le coup l’ONG UN’s Global Goals a encore décidé de dénoncer la situation des femmes et des filles en musique avec un clip engagé.

La situation des filles dans le monde est alarmante

Dans la vidéo, on voit des fillettes de toutes les nationalités danser et chanter au rythme du puissant morceau « Freedom » de Beyoncé, issu de son album Lemonade. Il revêt ici une nouvelle dimension, plus engagée que jamais. Car cette mise en scène, dans un premier temps bon enfant, porte une terrible réalité.

À partir de la moitié du clip, Global Goals met en avant des chiffres alarmants : une fille meurt suite à des violences toutes les 5 minutes, une fille sur quatre est mariée à l’enfance, les filles sont deux fois plus aptes à contracter le HIV, 71% de victimes de la traîte d'êtres humains sont des femmes… Les statistiques et les chiffres s’enchaînent, implacables, au tempo d’une batterie rageuse et d’un synthé nerveux.

Des Spice Girls à Beyoncé

Ce clip coup de poing, réalisé par l'anglaise MJ Delaney, fait partie de la campagne #FreedomForGirls. Objectif ? Rendre le monde meilleur d’ici à 2030. Elle est chapeautée par Global Goals, ainsi que par l’UNICEF et la fondation Bill & Melinda Gates.

La réalisatrice avait déjà réussi un tour de force médiatique pour ce projet avec sa reprise du clip de « Wannabe » des Spice Girls l’été dernier. La vidéo dénonçant le manque d'égalité entre les femmes et les hommes à travers le monde avait récolté près de 2 millions de vues sur YouTube.


Un clip plus sombre

Cette fois-ci le ton est bien plus sombre qu’avec le tube du girl’s band. « Beaucoup de choses ont changé à échelle mondiale et je souhaitais réaliser quelque chose de provocant, de fort et d’exigeant », déclare la réalisatrice dans Glamour. « Tout le monde est en colère aujourd’hui, et nos filles cette année, en se servent de cette colère pour la rendre utile. Elles exigent du changement », explique-t-elle dans une interview.

MJ Delaney se dit pourtant optimiste vis-à-vis de l’avenir des femmes. Son clip affiche déjà plus de 500 000 vues au compteur en une journée. Plus d’informations sur les initiatives d’UN Global Goals sont disponibles sur leur site.