Magazine

Cela s'est passé lors du séminaire gouvernemental du 22 janvier. Au centre de cette réunion : le plan pour l'école de Najat Vallaud-Belkacem. Tout se passait très bien jusqu'à ce qu'Axelle Lemaire, secrétaire d'État au Numérique décide d'intervenir. "Si on ne comprend pas que le problème c'est internet, on a rien compris". Mal lui en a pris. 

Manuel Valls a aussitôt tenu à la recadrer, rapporte le Canard Enchaîné. "Tu es bien gentille mais on ne parle pas comme ça", lui répond-il comme il l'aurait fait à un enfant pas sage. "On parlera d'internet une autre fois. On a tous compris depuis longtemps le problème d'internet, on n'est pas là aujourd'hui pour en débattre". Une remise en place en règles qui a fait monter les larmes de la secrétaire d'Etat. "Je ne voulais pas débattre. Je voulais simplement qu'on aborde le rôle d'internet dans la structuration des réseaux jihadistes". 

Vraisemblablement mal à l'aise à l'idée d'avoir fait pleurer un membre de son gouvernement, il a tenu à calmer le jeu. "Je sais, on va dire que je suis trop sévère. Mais on t'aime tous, Axelle!". Pas sûr que cette simple phrase suffira à lui faire oublier ce mauvais moment...

© AFP