Magazine

Juanita Branch, une Américaine de 63 ans, l’a échappé belle.


Tous les ans, les selfies entraînent la mort de nombreuses personnes. Mais ils peuvent aussi sauver des vies ! Une sexagénaire du Michigan, aux États-Unis, a eu l’occasion de le découvrir.

Du bon profil au bon réflexe

À 63 ans, Juanita Branch, est une mordue des réseaux sociaux et elle change régulièrement sa photo de profil sur Facebook. Elle se met donc à prendre quelques selfies. Alors qu’elle les fait défiler pour voir le résultat, elle remarque que quelque chose ne va pas : une partie de son visage s’affaisse complètement et sa bouche est tordue. C’est, avec la paralysie partielle et l’engourdissement, un signe possible d’un accident cardio-vasculaire imminent, et elle le sait. Elle a donc le réflexe d’appeler les secours sur-le-champ.

Une fois à l’hôpital, les médecins ont pu se servir de ses photos pour identifier le moment exact où l’AVC s’est produit. Après environ un mois de soins adaptés, Juanita Branch est en pleine forme. « Je vais arrêter de me moquer des gens qui prennent des selfies. Car cela m’a littéralement sauvé la vie », a-t-elle confié.